TLALOC M, SA GROOM LUI REND HOMMAGE

Thaloc M et sa groom Emilie (Ph. Collection privée).

Jeudi 05 avril - 11h58 | lbernardini

TLALOC M, SA GROOM LUI REND HOMMAGE

Tlaloc M (ex Dollar dela Pierre) s'est éteint le 30 mars, apprend-on sur le site Internet du Haras des M. "Dollar dela Pierre, alias Tlaloc, nous a quittés ce vendredi 30 mars. Il est parti trop tôt rejoindre Quick Star au paradis des fabuleux champions. Il aura marqué l’existence de tous ceux qui l’ont côtoyé. Merci à lui pour ces instants magiques", peut-on lire en page d'accueil.

Tlaloc avait débuté sa carrière internationale avec Santiago Lambre des écuries La Silla : ensemble, ils participeront aux Jeux olympiques de Sydney en 2000. Le Haras des M le rachètera puis le confiera à Reynald Angot. En 2001, il remporte la finale des Sires of the world. En 2002, il est sacré champion du monde par équipe à Jerez.

LE TÉMOIGNAGE DE SA GROOM, ÉMILIE :

 
« Difficile d’écrire quelques lignes car en sept ans de vie commune, il s'est passé tellement de choses ! En fait, ces grands champions sont comme les grands acteurs, ils ne sont jamais vraiment morts !  Thaloc, c'est pareil, c'est le Paul Newman du CSO ! Du talent, une belle gueule, une immense carrière et surtout un vrai caractère de "cochon". Bref un KING !
 
Pour moi, c'était "chonchon" ! On a fait au moins une fois le tour de la terre en camion, on a traversé l'Atlantique (grâce à lui, j'ai vu le pôle Nord dans la nuit depuis le cockpit de l'avion qui nous emmenait à Calgary). Il a tout gagné et quand vous êtes en bord de piste pour voir ça, il est très difficile de retrouver des sensations comme celles-là !
 
Ce n’est pas de l'amour, je ne sais même pas dire ce que c'est. Pour tous les grooms, c'est la même chose. Vous êtes dévoué corps et âme à ces champions ! Ils vous "pompent" toute votre énergie et votre temps, mais c'est ça qui est beau ! Quand ils gagnent, c'est magique et pourtant vous n'êtes pas dessus ! Mais vous y êtes pour quelque chose.
 
J'ai une peine immense, un chagrin qui va durer encore longtemps. C'est sept ans de ma vie qui partent avec lui même s’il me reste les souvenirs. Je crois que c'est ça le plus dur, se dire que jamais, jamais ces moments ne reviendront ! Je crois que c'est ce que l'on appelle la "nostalgie"…
 
Le roi est mort, vive le roi ! »


 

À lire également...

Réagissez