Lundi 19 mars - 11h12 | Cam

UNE NOUVELLE CARRIÈRE POUR KATCHINA MAIL

La très bonne [Katchina Mail] cesse sa carière sportive pour se consacrer à l’élevage. La jument Selle-Français par Calvaro est considérée comme l’une des meilleures de sa génération. Elle achève donc à quatorze ans, une carrière sportive brillante marquée par de belles victoires sous la selle de [Patrice Delaveau].  
 

Bernard Le Courtois son naisseur au Haras de Brullemail a vu tout de suite en elle une compétitrice hors du commun. «  Déjà à deux ans elle était époustouflante, c’était une extraterrestre, à faire des bonds de 1m50 sur une barre par terre ! », se souvient-il. Mais Katchina possède une forte personnalité, « c’est une jument très compliquée, il a fallu beaucoup de patience avec elle ».
 
A quatre et cinq ans, elle est sortie dans des épreuves Jeunes Chevaux avec des cavaliers qui se sont montrés extrêmement à l’écoute. Puis, c’est Patrice Delaveau qui lui a permis d’entrer au Panthéon des grandes juments. « C’est un homme de cheval qui sait prendre son temps », explique Bernard Le Courtois, et c’est « cet état d’esprit qui permet au couple d’atteindre des sommets. Mon premier souvenir exceptionnel avec Katchina est son doublé chez les six ans, la jument remporte  le Criterium et  le championnat de France en 2004 », confie son éleveur. Une belle entrée en matière qui lui ouvre les portes des plus grandes compétitions de saut d’obstacles.
 
Un accès au plus haut niveau 
 
Sa carrière au plus haut niveau débute en 2007. « Ses premiers classements en Coupe du monde restent gravés dans ma mémoire » affirme Bernard Le Courtois. La jument d’exception remporte rapidement de beaux succès, comme lors des Grand Prix CSI 2* de Jardy, Auvers et Verquigneul où elle est victorieuse. A neuf ans elle obtient également une excellente septième place dans le Grand Prix CSI 5* de la Paris-Porte de Versailles. Cette même année, elle s’impose dans le  Grand Prix du CSI 3* du Horse of the Year Show à Birmingham. 
Dès ses dix ans, elle triomphe dans un Grand Prix CSI 4* à Gesteren (Pays-Bas), elle obtient aussi des victoires dans les CSI 5* de Cannes et de Gijon (Espagne). Ses performances continuent avec une brillante septième place au CSIO 5* Dublin. Enfin, elle monte sur la première marche du podium du championnat Pro Elite Fontainebleau en 2008. 
Elle se maintient à ce très haut niveau de performances en 2009, année durant laquelle elle brille notamment au CSIO 5* Gijon et s’empare de la victoire dans la Coupe des nations. Une réussite qui ne se dément pas grâce à une superbe troisième place dans le Grand Prix Coupe du monde à Oslo ainsi qu’une victoire aux German Masters du CSI-W 5* à Stuttgart.
Sa carrière incroyable se perpétue en 2010 où elle monte sur la troisième marche du podium au CSI-W 5* de Bordeaux dans le Grand Prix Coupe du monde. Elle est onzième de la finale Coupe du monde à Genève, et arrache la victoire dans la Coupe des nations du CSIO 5* de Rome. Par ailleurs, Bernard Le Courtois évoque « l’un de ses plus beaux souvenirs, avec la médaille d’argent par équipe lors des Jeux équestre mondiaux à Lexington ».
En 2011, la jument a continué de faire la preuve de son talent avec notamment une très belle victoire au CSI-W 5* de Stuttgart et de bonnes réussites lors du CSI 3* de Dinard et au CSI-W 5* de Lyon.

Une carrière prodigieuse avec un total de gain de près de 540 mille euros et le classement de meilleure Jument en 2008.

Véritable crack, son éleveur-propriétaire entend conserver la souche de la jument qui portera son premier poulain dès cette année. Celle-ci est déjà mère et même grand-mère grâce au transfert d’embryons, et ses cinq filles se montrent déjà très qualiteuses.  

Retrouvez un parcours de Katchina Mail à Lexington aux Jeux équestres mondiaux en 2010 : 

Astrid Garaude

À lire également...

Réagissez