Lundi 12 mars - 11h34 | astrid63

GRAND NATIONAL TARTAS : LE JARDIN DE NICOLAS TOUZAINT

Comme depuis trois ans, le suspens n’a pas été très important pour connaître le vainqueur 2012 de cette première étape du Grand National. A l’issue du dressage qui se courrait sur la reprise qui sera déroulée aux Jeux olympiques, le cavalier angevin, qui court désormais pour les couleurs de Théault aux côtés de sa compagne Mélinda Tapie, a pris la tête avec ses deux montures [Lesbos] et [Hildago de l Ile].


 
 
Les stages fédéraux aux côtés du nouvel intervenant de dressage, Hartwig Burfeind, semblent avoir été bénéfiques et les chevaux de la longue liste semblent déjà en forme et sur le coup. Ainsi [Lionel Guyon] et [Nemetis de Lalou], [Didier Dhennin] et [Opi de Saint Leo], [Denis Mesples] et [Oregon de la Vigne], étaient eux aussi aux avant postes. Le peu de sans-faute à l’hippique a entrainé un remodelage du classement mais aucunement pour [Nicolas Touzaint] avant de courir un cross « volontairement light et galopant afin de ne pas tirer sur le physique des chevaux souvent en manque de galops à cause des quinze jours de froid survenus mi février », selon les dires de Laurent Bousquet. Sans pousser, le cavalier Théault a pris « un vrai plaisir à courir cette épreuve avec des chevaux décontractés et expérimentés ». A la deuxième place du classement du Grand National, Lionel Guyon rassure quant au potentiel de Némétis de Lalou. Le cavalier de la Grande Ferme pourrait courir le CICO 3*de Fontainebleau pour confirmer, mais rien n’est encore totalement décidé. A la troisième place du Grand National et quatrième de l’épreuve, [Eddy Sans] se réjouit de voir son Phosphore de Lhocre arriver à ce niveau après une année de transition en douceur en 2011 en niveau Pro Elite. Coursier.fr engrange donc de nombreux points dès la première étape. Troisième à l’issue du dressage, Didier Dhennin et Opi de Saint Leo avaient perdu quelques places au CSO mais ils remontent au classement avec un cross rapide pénalisé de seulement deux points de temps pour terminer à une belle quatrième place. Opi confirme qu’il est en train de devenir un équipier solide et régulier.
 
L’ancien coéquipier de Nicolas Touzaint, [Eric Vigeanel], semble lui aussi avoir retrouvé des chevaux en forme avec [Maranello] et [Kalin de Burgo]. Une forme croissante aussi pour la nouvelle équipe, Equidia Life, composée de Karim Laghouag sur [Punch de l Esques] et Denis Mesples sur Orégon de La Vigne. Karim et Punch signent un des quatre maxi sur le cross et pourtant, l’Anglo-arabe d’Agnès Célérier saute encore bien trop haut.

 
 
Une saison olympique

 
 
Cette première étape a donc pleinement rempli ses objectifs de lancement en douceur d’une saison axée sur la préparation olympique. Avec [Minos de Petra], courant à Barroca d’Alva, seuls deux chevaux n’auront pas effectué leur rentrée ce week-end, [Ocarina du Chanois]*Mili et [Quirinal de la Bastide]*ENE HN, qui débuteront à Fontainebleau. Laurent Bousquet est d’ores et déjà plutôt « satisfait de voir les couples de la longue liste en forme et de nouveaux couples prometteurs déjà en pleine progression ». Le sélectionneur national a aussi apprécié de retrouver les chevaux de huit ans bien classés dans la Pro Elite, comme Quinoa Polka*Mili, Qatar du Puech Rouget ou Quinoa de Samsons. Enfin, Tartas inaugurait aussi le nouveau circuit Pro1 pour les chevaux de sept ans avec la victoire d’Entebbe de Hus et Karim Laghouag. Une tournée à suivre car elle sera la base de la sélection du Mondial du Lion d’Angers avec notamment un championnat de France qui se tiendra en même temps que la Grande Semaine SHF de Pompadour en septembre. 

 
Pauline Chevalier
 

À lire également...

Réagissez