Jeudi 01 mars - 11h36 | ElodieM

VIDAUBAN SPRING TOUR : UNE TOURNEE INCONTOURNABLE

Pour sa première édition en 2011, le Spring Tour dressage de Vidauban avait accueilli plus de 150 chevaux venant de quinze nationalités différentes. Bernadette Brune, organisatrice et propriétaire du somptueux Domaine Equestre des Grands Pins, avait fait une entrée remarquée dans le circuit des Tours internationaux.

 
L’édition 2011 a semblé avoir plus que ravi de par sa prestation l’ensemble des participants. «Il faut croire que la nouvelle s’est répandue dans le petit monde du dressage international, puisque cette année, ce sont près de 250 chevaux qui sont engagés dans la deuxième édition de cet événement, encore jeune et déjà incontournable » confie Bernadette. La première semaine du Spring Tour (22-26 février) comptait d’ailleurs parmi les participants des dresseurs prestigieux comme [Carl Hester], Michael Eilberg et d’autres têtes d’affiches venues courir les dernières épreuves qualificatives pour les JO de Londres. Si trente-et-une nations sont représentées lors de cette compétition, les Français, eux, manquent à l’appel. Bon nombre de dresseurs tricolores ont cette année préféré courir le Sunshine Tour en Espagne.

 
La Marseillaise pour Jessica Michel
Pourtant, une française, et pas des moindre, a dignement représenté son pays. La très attendue [Jessica Michel] a en effet confirmé ses performances et permet d’espérer une qualification française à Londres. Avec plus de 76% dans la Libre elle devance Emma Kanerva et Carl Hester. "Un résultat auquel nous ne nous attendions pas, vu le niveau de la concurrence », avoue la cavalière du Haras de Hus. Avec Daimler, elle obtient la deuxième place dans l’Inter I derrière Michael Eilberg et la troisième dans la Libre dimanche (72,05%).

 
Pour Bernadette Brune, « il est important de prendre en compte les remarques des participants, et d’une année sur l’autre l’équipe en place tente d’améliorer le plus possible la compétition. Nous voulons surtout que les cavaliers se sentent ici comme à la maison. Cette année, compte tenu du nombre d’engagés, nous avons décidé de séparer les deux carrières pour plus de calme et de sérénité. Nous avons créé une épreuve Saint Georges pour les chevaux de sept à neuf ans, afin de laisser aux chevaux encore peu expérimentés la possibilité de tourner en Saint Georges sans se mesurer aux experts chevronnés de la discipline. Nous avons également réitéré le ‘Test of Choice’ une épreuve d’entraînement dans laquelle les cavaliers choisissent la reprise qu’ils veulent présenter aux juges. Ils peuvent ainsi tester leurs chevaux en conditions réelles ». Ce concept, made in Vidauban, avait déjà connu un franc succès l’an dernier. C’est donc sur un bilan très positif que s’achève cette première semaine du Spring Tour, rendez-vous mercredi prochain pour la suite et la fin de l’événement
 

M.Th. André

 
 
 
 

À lire également...

Réagissez