Dimanche 05 février - 10h42 | Daniel

A DEAUVILLE, L'EQUIPE DE FRANCE SE PREPARE POUR LONDRES

Pendant deux jours, ces lundi 30 et mardi 31, le Pôle international du cheval de Deauville accueille un stage de l'équipe de France de CSO.




Depuis son ouverture, en septembre 2011, le Pôle international du cheval a organisé de nombreuses compétitions nationales de tous niveaux et constitue un outil apprécié pour la préparation des équipes de France, notamment par Henk Nooren : « Avant, la France organisait de beaux concours en extérieur et l’activité s’arrêtait après les championnats de France. Il manquait des endroits où l’on pouvait faire des entraînements pour les indoors. La région de Deauville est liée au cheval et c’était le lieu idéal pour avoir un centre d’entraînement comme ça. » Ce en quoi abondait Philippe Augier, maire de Deauville : « Le Pôle international du cheval était indispensable pour le territoire, car il n’y avait rien dans la région, alors que de nombreux cavaliers de très haut niveau sont Normands. »
[Penelope Leprevost], [Roger-Yves Bost], [Clement Boulanger] et [Marc Dilasser], qui participeront au CSI-W 5* de Bordeaux le week-end prochain, étaient venus effectuer les derniers réglages avant de se rendre en Gironde, tandis que [Reynald Angot], qui se reconstruit une écurie pour le haut niveau, s'était également déplacé, en voisin, pour profiter des conseils du sélectionneur.


Une saison très courte




Du côté de la Fédération française d'équitation et de l'encadrement de l'équipe de France, tous les regards sont désormais tournés vers Londres et la préparation des Jeux olympiques. Dès le début de la saison extérieure, il faudra d'emblée se montrer performant puisque « la saison extérieure sera très courte et il faudra donner nos sélections fin juin. », précise Henk Nooren. La Baule sera donc une première étape capitale pour espérer une sélection aux JO et tous les postulants s'y retrouveront, à une exception près : « Silvana a eu une mauvaise expérience à La Baule l'année dernière et, comme elle devrait être la seule à éventuellement faire la finale de la Coupe du monde et les Jeux olympiques, elle sera mise au repos après la finale. Sinon, tous les autres chevaux pressentis pour Londres seront à La Baule. »


L'or olympique en ligne de mire




Peu de temps avant les JO, un dernier stage aura lieu chez Henk Nooren pour renforcer la cohésion de l'équipe : «C'est très bien d'avoir toute l'équipe chez moi, ainsi que les vétérinaires, cela donne une excellente ambiance et met dans des conditions idéales pour souder l'équipe. »
Une équipe de France qui partira avec de grandes ambitions à Londres et, du côté de la FFE, représentée à Deauville par Christian Paillot, on vise clairement l'or olympique : « Nous, en équitation, le triple A, on l'a déjà, puisqu'on vient de remporter trois médailles d'argent, en CSO et en complet, lors des dernières échéances.  Donc, maintenant, il faut passer au cran au-dessus... ».




Marc Verrier


 

À lire également...

Réagissez