EMMANUELE PERRON-PETTE, PASSION FRANCE !

Avec Ornella - Crédit Marc Verrier

Jeudi 12 janvier - 12h58 | admin_root

EMMANUELE PERRON-PETTE, PASSION FRANCE !

A l'automne, Emmanuèle Perron-Pette recevait GP International au Haras des Coudrettes. Après l’acquisition, aujourd’hui, de Silvana, que sa nouvelle propriétaire continuera de confier à Kevin Staut, GrandPrix-replay.Com propose à ceux qui n’auraient pas lu l’interview, de faire connaissance avec l’une des plus grandes mécènes du haut niveau français. Extraits de l'interview parue dans GP International 65, en septembre.



 « Nous ne sommes pas investisseurs,
 nous aimons les chevaux »,
Emmanuèle Perron-Pette

 
G.P. : Pourquoi cet investissement en achetant coup sur coup Orient Express et Ornella Mail ? E.P.-P. : Je suis de la même génération que Patrice, avec qui je tournais en épreuves Juniors, et c'est un cavalier que j'ai toujours admiré. Déjà il y a trente ans, il avait un talent différent des autres et je ne vois pas pourquoi il l'aurait perdu. Donc, nous avons voulu l'aider à retrouver la place qu'il mérite. Nous sommes contents de voir Patrice épanoui et avec le sourire. De plus, nous aimons le même type de chevaux que Patrice et c'est important. Quand j'étais jeune, j'avais toujours voulu faire quelque chose avec les chevaux. J'avais juste fermé les écoutilles et je les ai rouvertes vingt ans après. J'ai eu la chance d'avoir un mari qui m'a suivie dans cette passion, deux enfants qui suivent aussi et qui montent en compétition, ainsi que d'avoir fait la rencontre de personnes formidables, avec qui nous avons envie de travailler.

 
G.P. : Donc, il ne s'agit pas d'un investissement que vous comptez rentabiliser ? E.P.-P. : Nous ne sommes pas investisseurs, nous aimons les chevaux. J'aime bien avoir le coup de cœur. Il y a des chevaux formidables qui ne me font pas envie. Donc, le vrai plaisir, c'est d'avoir un vrai coup de cœur. Ce sont des chevaux que nous trouvons absolument exceptionnels et qui sont parmi les meilleurs de leur génération, alors on y va. Mais nous y allons pour bloquer les chevaux pour la France, afin qu'ils courent pour le drapeau tricolore et pour Patrice. (…) Nous étions super contents de le voir à Dublin sur Orient avec la veste de l'équipe de France, ça nous a fait vraiment très plaisir.Comme les Jeux olympiques approchent, nous avons beaucoup de demandes pour Orient, même si les gens commencent à savoir que nous ne sommes pas vendeurs. (…)

 
G.P. : Vous comptez vous arrêter là dans vos achats de chevaux ? E.P.-P. : Nous sommes très contents, Patrice est équipé, on espère le retrouver aux JO et aux Jeux mondiaux, mais des chevaux, c'est fragile, ça vieillit vite, donc, aujourd'hui, l'objectif c'est de trouver des bons sept ans pour Patrice pour avoir la relève derrière la relève et même, pourquoi pas, un bon neuf ans. Quand on regarde les meilleurs cavaliers qui ne quittent pas le haut niveau, souvent ils ont trois ou quatre chevaux. Aujourd'hui, il a Orient et Ornella, c'est super, mais nous ne serions pas contre en trouver un troisième très bon. Il faut garder beaucoup d'humilité avec les chevaux, car ils nous rappellent à l'ordre très rapidement et tout peut s'arrêter du jour au lendemain. C'est pour ça qu'on regarde encore d'autres chevaux pour Patrice. (…)

 
Propos recueillis par Marc Verrier


 
Courrier diffusé jeudi matin par Emmanuèle Perron-Pette à la presse équestre :

" Je tenais à vous informer de l’opération qui vient de se dérouler il y a quelques minutes.

Comme vous le savez, les sollicitations commerciales qui entourent les chevaux de haut niveau sont très fortes en ce mois de décembre 2011 comme le montre le départ de Kellemoi de Pépita de l’écurie France. La jument de Kevin Staut, Silvana de Hus, était également l’objet de convoitises étrangères très fortes particulièrement ces derniers jours.

A la demande de Patrice Delaveau conscient de la perte importante que serait pour l’équipe de France le départ d’un couple tel que celui formé par Kevin et Silvana, à la demande de Kevin très attaché à sa jument et convaincu de ses qualités, le Haras des Coudrettes s’est porté acquéreur de Silvana qui restera sous la selle de Kevin pour porter les couleurs de l’équipe de France lors des échéances majeures de 2012 aux côtés d’Orient Express et Ornella Mail sous la selle de Patrice.

Je tiens à insister sur le comportement exemplaire de Patrice qui n’a pas hésité à solliciter ses propriétaires pour aller prêter mains fortes à un de ses coéquipiers et conforter l’équipe de France. Chapeau ! Cela nous conforte dans le choix que nous avons fait il y a maintenant plusieurs années en plaçant notre confiance dans un homme tel que Patrice Delaveau, qui reste bien sûr LE cavalier qui portera les couleurs du Haras des Coudrettes. Voilà des cavaliers dont nul ne pourra plus mettre en cause l’esprit d’équipe !

Je tiens également à saluer Monsieur Xavier Marie qui a su retenir une offre française et permettre ainsi à Kevin de rester un pilier de l’équipe de France qui a indéniablement besoin de lui pour affronter les échéances majeures de 2012.

C’est vraiment avec grand plaisir que je vous adresse ce mail, car nous sommes très heureux de voir cette jument formidable que nous avons toujours admirée rejoindre notre maison. "

À lire également...

Réagissez