CSI 3* Montpellier : le Grand Prix pour la Suisse

Archives Scoopdyga - Claudia Gisler et Touchable

Mercredi 16 novembre - 11h13 | Sophie Eustache

CSI 3* Montpellier : le Grand Prix pour la Suisse

Beau scénario que celui du Grand Prix du CSI 3* de Montpellier, avec une victoire à la clef pour la Suisse Claudia Gisler, sur son fidèle Touchable. Dans un bon chrono, mais sans doute pas "intouchable", la cavalière domine une série de six cavaliers barragistes. Montpellier avait quelque chose de féminin en ce dimanche de Grand Prix.


Le public s'était enfin déplacé en masse pour soutenir les soixante qualifiés pour ce Grand Prix du CSI 3* de Montpellier. Arena gonflée à bloc, tension palpable, les premiers sans-faute sont à mettre au compte de l'Anglais George Whitaker et de Pénélope Leprevost sur Sisley de la Tour Vidal, tous deux toutefois pénalisés d'un point de temps dépassé. Car le parcours de Jean-François Morand avait pour lui la difficulté mais aussi un chronomètre qui ne laissait pas de place à la balade de santé. Le Français Bruno Jazez sur la petite Lune des Touches trouvera, le premier, le chemin du score nul, rapidement suivi par Simon Delestre sur Valentino Velvet et Kevin Staut sur un Le Prestige St Lois toujours aussi farceur : comme toujours, la monture du haras de Hus ne privera pas le public de ses désormais légendaires ruades et autres coups de cul. Egalement sans-faute dans le premier tour : le Brésilien Francisco Mesquita Musa, la Suisse Claudia Gisler, et les Français Jean-Luc Mourier sur son Lutin Croze et Timothée Anciaume sur Olympique Libellule.


Dans le barrage, Simon Delestre, vainqueur ici-même l'an dernier du premier CSI 3* indoor organisé en Languedoc-Roussillon, signe le premier double sans-faute, que Kevin et Le Prestige viendront égaliser, dans un meilleur chronomètre. Et pourtant, Touchable et ses longues galopades gagneront une seconde sur le couple français auquel le public avait donné sa préférence. Les Français voulaient y croire, mais Jean-Luc Mourier renversera une barre (dans un chronomètre exceptionnel), et Timothée Anciaume, malgré son second sans-faute, aura la délicatesse de laisser la seule femme du barrage s'imposer au temps. "Il y a quelques semaines, Olympique Libellule était déjà troisième du CSI 3* de Caen. Je constate que le cheval fait de réels progrès et qu'il gagne en régularité. A ce rythme-là, nul doute que je vais chercher à le sortir en 4 et 5* dès l'année prochaine", confiait Anciaume, avant de revenir sur l'atmosphère toute particulière qui règne sur ce concours : "Je crois que tout le monde a apprécié faire le déplacement jusqu'à Montpellier. C'est le sud, c'est donc très chaleureux, et c'est surtout auprès d'un public d'amateurs très éclairés, qui aime tous les chevaux. " Clin d'oeil de l'histoire : c'est dans le remise des prix que la gagnante de l'épreuve se fera désarçonner, sans gravité aucun, par sa monture qui aura attendu avant d'être sensible à l'ambiance bon enfant de l'Arena.


Avec une première estimation du directeur général d'Enjoy Montpellier, Société d'Economie Mixte en charge du concours, de remplissage à trois quarts de l'Arena, ce Grand Prix s'est donc tenu devant environ 4.000 personnes. "Un bon score", commente François Barbance, de son accent chantant du Languedoc.



A Montpellier, Daniel Koroloff


Résultats :

1. Claudia Gisler & Touchable (SUI) - 0 / 0 / 35'08

2. Kevin Staut & Le Prestige St Lois*de Hus (FRA) - 0 / 0 / 36'29

3. Timothée Anciaum & Olympique Libellule (FRA) - 0 / 0 / 36'39

4. Francisco Mesquita Musa & Premiere Xindoctro Metodo (BRA) - 0 / 0 / 36'79

5. Simon Delestre & Valentino Velvet (FRA) - 0 / 0 /

À lire également...

Réagissez