Lundi 14 novembre - 15h42 | ma.thierry

HICKSTEAD: VICTIME D'UNE RUPTURE AORTIQUE

Suite au décès tragique du crack Hickstead en sortie de parcours à Vérone le week-end dernier, la FEI a publié les premiers résultats de l’autopsie menée sur le cheval. Selon ce rapport, le cheval d’Eric Lamaze est mort d’une rupture de l’aorte, entrainant une hémorragie interne généralisée.  D’autres tests sont toujours menés pour déterminer la cause de la rupture.





« C’est un accident très rare en saut d’obstacles et nous étudions toutes les causes capables d'entrainer une telle rupture, mais c’est très possible que nous ne sachions jamais », a déclaré Graeme Cook, le directeur du service vétérinaire de la FEI, avant d'avoir une pensée pour la peine d'Eric Lamaze. « Il était en grande forme, le vétérinaire allait le voir trois fois par semaine. C’était un cheval que nous protégions, s’il n’avait pas été en forme, nous l’aurions mis au repos. C’est un coup du sort qui peut arriver à tous, humains comme chevaux », a expliqué [Eric Lamaze].





Quatre jours après la perte de son cheval de tête, Eric Lamaze a répondu aux questions des journalistes avec émotion hier lors d’une conférence de presse au Canada à l'occasion du concours international de Toronto. « C’est difficile pour moi de me souvenir seconde après seconde l’accident, mais je suis certain qu’en s’écroulant il a fait attention à ne pas me blesser », a confié le cavalier canadien, avant d’ajouter : « Ce que font les chevaux pour nous est incroyable. Ils deviennent un membre de la famille. Ce n'est pas comme casser un manche de hockey ou une raquette de tennis. Nous devenons très proche de ces animaux. Un cheval comme Hickstead a changé ma carrière, il était tout pour moi  ».



En plus de remporter  l'or aux jeux olympiques de Pekin, Eric Lamaze et Hickstead ont remporté le bronze aux Jeux équestres mondiaux de 2010 et de nombreuses épreuves majeures comme Calgary, La Baule et Rome cette année.  « Il y a eu beaucoup de bons chevaux mais je pense que tous les cavaliers européens et américains seront d’accords pour dire qu’il était le meilleur cheval du monde. C'est vraiment difficile pour moi à dire, mais je remercie tous ceux qui ont pris soin d'Hickstead durant sa vie ». En hommage à Hickstead, le cavalier a fait le choix difficile de participer au Royal horse show de Toronto avec Herald 3, où il a reçu une standing ovation par le public canadien.





Pour voir un extrait de la conférence (doublé en Français) : cliquez ici

Pour voir la conférence intégrale (anglais) : cliquez ici 

À lire également...

Réagissez