GLOBAL CHAMPIONS TOUR 2012 : ZOOM SUR LAUSANNE !

Edwina Tops-Alexander, entourée de Martin Fuchs et Fred van Lierop.

Vendredi 11 novembre - 16h53 | Daniel

GLOBAL CHAMPIONS TOUR 2012 : ZOOM SUR LAUSANNE !

La France est le pays qui organise le plus de CSI 5* dans le monde. Pourtant, l’Hexagone risque d’être rapidement rattrapée par la Suisse, qui après Genève, Saint-Gall, Zurich et Bâle, verra l’an prochain la naissance du Global Champions Tour de Suisse, à Lausanne, dans une ville résolument tournée vers la sport de très haut niveau.




Du 9 au 13 septembre 2012, la Ville de Lausanne et le Canton de Vaud accueilleront en effet ce qui se fait de mieux en termes de sport équestre. Non loin du siège de la Fédération Équestre Internationale, au cœur de la capitale olympique, les meilleurs cavaliers mondiaux se retrouveront pour la première étape en territoire helvète du Global Champions Tour : le Lausanne International Horse Show.



Ambition et préoccupations environnementales
« Dans une ville comme Lausanne, nous n’avons pas d’autre choix que celui de l’ambition », sourit Stéphane Allio, directeur du comité organisateur du concours. « Nous nous devons de regarder à 360° et de séduire tous les publics, amateurs, pratiquants, passionnés, professionnels. » Pour se faire, l’organisation a prévu des sessions gratuites, et d’autres payantes, comme celles notamment du Grand Prix GCT ou les représentations du Cadre Noir de Saumur.
Aux côtés de la Ville de Lausanne, dont l’adjoint aux sports Marc Vuilleumier confirme l’attachement de la commune aux valeurs du développement durable, le comité organisateur a souhaité prendre des engagements environnementaux avec trois mots d’ordre : agir, sensibiliser et pérenniser. Cela passera par une organisation raisonnée (choix des matériaux, des prestataires), par la mise à contribution du public (une partie du prix du billet sera reversée à des projets gérés par l’ONG South Pole Carbon Asset Management Ltd), et par la volonté de changer durablement les comportements (espace de sensibilisation). « La société Quantis, qui compte parmi les leaders mondiaux du conseil en analyse du cycle de vie, accompagnera et mesurera ces efforts, dont les résultats seront publiés. Cette initiative a plu à Jan Tops qui souhaite en faire un modèle, dans les années à venir, pour les autres étapes du circuit », ajoute Stéphane Allio.



2012, année de l’équilibre
2012 s’annonce ainsi dense pour les top cavaliers qui, outre les douze étapes du Global Champions Tour, auront tous à cœur de briller à Londres et sur les Coupes des nations lorsque leurs pays sont qualifiés. La gestion des top montures sera alors une préoccupation majeure : « Il va effectivement falloir calculer au plus près », confirme Edwina Alexander, actuelle leader du Global Champions Tour 2011. « Tout va être question d’équilibre. Dans le cas d’Itot par exemple, j’ai testé de le mettre trois mois au pré, ça ne lui convient pas. Je ne peux le sortir sur toutes les étapes et grands rendez-vous, alors je devrai bien trouver l’équilibre. Pour ce qui est des Coupes des nations, j’imagine que les top montures n’en feront pas énormément avant les JO, que les sélectionneurs en profiteront pour lancer de nouveaux couples. 2012 s’annonce d’ores et déjà vibrante », sourit la nouvelle madame Tops. Rendez-vous est d'ores et déjà pris du 13 au 16 septembre 2012, sur les rives du lac Léman.


Daniel Koroloff

À lire également...

Réagissez