Jeudi 03 novembre - 10h02 | Sophie Eustache

SUPER 10 DEAUVILLE : SOLINE AUBRY S'IMPOSE

Le Pôle international du cheval de Deauville accueillait, dimanche, un Grand Prix 135, support des paris en ligne du Super 10. Soixante-neuf couples étaient au départ du Grand Prix, avec un plateau mixte, composé de Pro1 de la région, mais également de quelques têtes d'affiche comme Christian Hermon, [Aymeric De Ponnat], Pascal Levy, [Bertrand Pignolet], Gilbert Doerr, [Guillaume Batillat], ou encore [Alexandra Ledermann], qui ne désespère pas de revenir un jour à haut niveau.


 
 
« Ça fait dix ans que c'est mon ambition de refaire du très haut niveau, mais sans les chevaux, ce n'est pas facile ! Ici, je suis venue avec Quiet Love et Patchaka ; ce sont deux bons chevaux, mais je ne peux pas dire pour l'instant s'ils feront des grosses épreuves. Patchaka est tardif, avec un physique un peu ingrat et est encore à construire, tandis que Quiet Love est une jument très intelligente, subtile, respectueuse et avec une excellente technique. Je ne sais pas si elle a tous les moyens, mais ce qu'elle fera, elle le fera bien et je ne veux pas aller trop vite avec elle», explique la cavalière.

 
 
Alexandra repartira avec le sourire de Deauville, puisqu'elle qualifiera ses deux chevaux au barrage pour une cinquième place avec Patchaka, double sans-faute, et la septième avec Quiet Love, avec quatre points au barrage.
Axel Van Colen, ouvreur d'un barrage réunissant treize couples, mettra d'emblée la barre très haute avec un sans-faute assorti d'un bon chronomètre, sur lequel Christian Hermon/Phedras de Blondel, Alexandra Ledermann/Patchaka et Bertrand Pignolet/Naïka d'Elle, également doubles sans-faute, se casseront les dents. Mathieu Billot/Cohiba Z et Alexandra Ledermann/Quiet Love iront plus vite qu'Axel Van Colen, mais au prix d'une faute. Avec Iolisco de Quinhon, étalon des Haras Nationaux, la Lorraine Soline Aubry prenait tous les risques et abaissait le temps du leader de près de deux secondes, sans toucher une barre.

 
Les deux dernières concurrentes, Alexandra Ledermann/Quiet Love et Isaure Baugé/Melissa Silva sortaient de piste avec quatre et huit points, laissant la victoire à Soline Aubry, vingt ans, Lorraine installée dans le Calvados depuis quelques mois : « Je travaille depuis trois mois avec [Reynald Angot] au Haras des Biches, à Notre-Dame-d’Estrées. J’ai pris une année sabbatique pour me consacrer au cheval, mais l’année prochaine je repars à Nancy pour reprendre la fac de sport. Les Haras Nationaux m'ont confié Iolisco de Quinhon en mars, puis l'ont récupéré en juin et juillet pour faire la monte. Je l'ai remonté en août et, depuis que je travaille avec Reynald, je suis classée à chaque concours. », expliquait ravie Soline.

 
 
 
Classement
1. Soline Aubry/Iolisco de Quinhon 0+0 33.597
2. Axel Van Colen/Sacatina 0+0 35.359
3. Bertrand Pignolet/Naïka d’Elle 0+0 36.022
4. Christian Hermon/Phedras de Blondel 0+0 36.587
5. Alexandra Ledermann/Patchaka 0+0 37.136
6. Mathieu Billot/Cohiba Z 0+4 32.423
7. Alexandra Ledermann/Quiet Love 0+4. 34.567
8. Pascal Levy/Quika La Silla 0+4 36.622

 
 
Marc Verrier

À lire également...

Réagissez