Palpitante victoire de Lauren Hough et Quick Study à Saint-Lô

Quick Study & Lauren Hough (Ph. Jennifer Decamp)

Mercredi 19 octobre - 15h32 | Sophie Eustache

Palpitante victoire de Lauren Hough et Quick Study à Saint-Lô

Il y a des Grands Prix plus grisants et plus excitants que d’autres, celui de Saint-Lô aura eu tous les ingrédients pour faire de ce dernier l’un des plus passionants. Ce Grand Prix du CSI 3* aura donc été un réel régal sportif avec sur le podium, l’Américaine Lauren Hough et son célèbre Lutin de Sémilly (Quick Star) renommé [Quick Study]. Né comme Diamant de Semilly et Le Tôt de Semilly à quelques kilomètres de Saint-Lô chez Jules Mesnildrey, malheureusement disparu il y a quelques semaines. « En présentant Quick Study en main avant le Grand Prix, nous souhaitions rendre hommage au vrai éleveur de Semilly pour saluer cet homme trop souvent laissé dans l’ombre. La victoire de Quick aujourd’hui aura été une belle cerise sur le gâteau », affirme l’organisateur Jean-Claude Heurtaux qui pouvait être fier de ce plateau exceptionnel cette année.



Un Grand Prix et barrage digne de ce nom
Il fallut attendre le numéro dix-neuf de l’épreuve avec le cavalier irlandais Shane Breen pour applaudir le premier sans-faute car le triple placé en fin de parcours causa beaucoup de fautes. [Albert Voorn] de retour sur la scène internationale sort un magnifique sans-faute comme la veille quand il remportait l’épreuve de vitesse qualificative du Grand Prix. Ils seront huit couples sur les cinquante-cinq engagés à courir le barrage. Un barrage digne de ce nom qui aura mis en émoi tout le public dans une ambiance folle. Cris, sifflements, le public aura donné de la voix pour encourager les cavaliers dans la dernière ligne car [Lauren Hough] avait mis dès le début la barre très haute en 40’01. Albert Voorn eu quelques frayeur  en manquant de tomber lors d'un virage serré. Sans étriers, le Hollandais décida de renoncer. « Mon cheval Tobalio (Numéro Uno) appartient à l’écurie Eurocommerce, mais comme personne ne voulait le monter car il faisait tomber tous ces cavaliers, je l’ai récupéré et je suis vite tombé amoureux de lui, il est génial. Il a gagné le Grand Prix de Villeneuve-sur-Lot et la semaine dernière, je suis deuxième du CSI 2* de Barbizon avec Lexington, un autre cheval appartenant à Eurocommerce. Je ne suis pas revenu sur les CSI depuis 2003, alors c’est comme un rêve aujourd’hui. » Deuxième sur le podium, Miss d’Helby, blessée à cause d’une blême l’an dernier revient en pleine forme avec [Guillaume Batillat] : « Je ne suis pas déçu d’être deuxième  en 40’59  derrière un couple comme celui là », lance, ravi, Guillaume qui ira comme beaucoup de cavalier courir le CSI de Caen le week-end prochain. À la troisième place, on retrouve l’ancien entraîneur de l’équipe de France Gilles Bertran de Balanda en selle sur un étalon gris appartenant à Edouard de Rothschild, Ak’s Clowney. « Cela faisait cinq ans que je n’avais pas fait de concours, mais je n’avais jamais jetté mes culottes blanches, j’espérais toujours remonter un jour. C’est Edouard de Rothschild avec lequel nous travaillons en équipe avec Olivier Guillon, qui m’a confié Ak’s car il était un peu trop compliqué pour lui. Il se comporte comme un jeune cheval alors qu’il a dix ans. Je n’ai fait que six concours avec, je le monte depuis juillet. Il se perche fort quand il saute et perd de la vitesse », explique Gilles qui était ravi de retrouver ses émotions de compétiteur. Shane Breen prend la quatrième place devant [Florian Angot] qui aura donné toutes ses jambes pour faire avancer au plus vite [Open Up Semilly]. L’Australienne Amy Graham se classe sixième devant un autre normand acclamé par le public, [Clement Boulanger] avec O’brion du Plessis*Lillebec qui aura joué le chrono, mais fera faute sur le dernier. À noter, Clément se partageait samedi soir le podium de la puissance avec Emmanuel Vincent à 2,05m.




Une première pleine d’émotion
Habituée à courir plutôt les cinq étoiles avec Quick Study, Lauren avait décidé pour la première fois de venir à Saint-Lô pour préparer Caen « Cela m’a fait vraiment fait plaisir de ramener Quick sur les terres qui l’ont vu naître. Il était parti à deux ans dans les écuries de Paul Schockemöhle avant d’être vendu en Hollande puis en Belgique. Je le monte depuis qu’il a sept ans, c’est le cheval de ma vie. J’étais deuxième l’an dernier à Caen avec lui et cette année il a gagné le Grand Prix de Wellington et de Dublin. Je vais ensuite courir les world cup de Lexington et Toronto », explique Lauren, trente-quatre ans, installée à côté d’Aix-la-Chapelle quand elle tourne en Europe. En ce qui concerne le difficile Grand Prix du CSI 1*, il est remporté par le cavalier des M, Julien Mesnil en selle sur Pluton de Mars.




Jennifer Decamp


 

À lire également...

Réagissez