Dimanche 23 octobre - 11h35 | ElodieM

CCI 4* Pau : Fantastique William Fox-Pitt et Imperiale Mary King !

Cette nouvelle édition du CCI 4*de Pau a offert un spectacle de toute beauté et très riche en rebondissements pour le plus grand plaisir des nombreux spectateurs. Lors du dressage, la domination australienne s’installe avec [Clayton Fredericks] et son coéquipier Christopher Burton (venu s’installer en Angleterre depuis peu en vue des Jeux olympiques et des Jeux ‘questres mondiaux). Mais déjà, William Fox Pitt se place en attente avec son Selle Français de neuf ans, Oslo, qui faisait son premier CCI4* en prenant la troisième place devant [Astier Nicolas] et [Jahktie du Janlie]. Derrière, on retrouvait une armada anglaise avec Lucy Wiergesma, [Ruth Edge] et [Mary King] sous la houlette de Fox-Pitt qui classait ses trois chevaux dans les dix premiers.

 

 
Le cross semblait proche de celui de l’an dernier mais avec beaucoup de combinaisons et surtout un premier gué très particulier. Dix-sept couples ont réussi l’exploit du maxi et parmi ceux là, les trois chevaux de Fox-Pitt. Pour quelques secondes de temps dépassé, Clayton perd sa première place ex-æquo avec Bendigo, au profit de Christopher Burton et Holstein Park Leilani. Mary King était venue spécialement courir Pau pour essayer de remporter le Trophée des HSBC Series Classics et ses 150 000 dollars. Après un mauvais départ et un abandon au n°4 avec [Apache Sauce], Mary se rattrape parfaitement avec [Imperial Cavalier]. Côté français, Astier Nicolas commet une erreur d’appréciation et d’expérience sur l’ultime combinaison et perd ainsi toute chance en essuyant une dérobade. [Nicolas Touzaint] se promène avec son fidèle [Hildago de l Ile]. Ce cross a été cependant marqué par une très longue interruption de plus de 45 min due à une double destruction d’obstacle.
 

 
Suspense jusqu’au bout
Le lendemain, la visite vétérinaire a montré un peu plus les effets du parcours. Quatre chevaux ne sont pas représentés dont [Narcos de Soulac], le cheval de [Cedric Lyard], de nouveau blessé alors qu’il revenait d’un an d’arrêt pour un problème similaire. Le saut d’obstacles n’a pas été une partie de plaisir ! Même Fox-Pitt doit faire face à trente-deux points de pénalité avec Macchiatto, le signe, vraisemblablement, d’un problème caché pour le cheval. Si jusque là, la domination était australienne, les Anglais se sont employés avec réussite à les contrecarrer. Clayton Fredericks fait quatre points avec Dunge’s Laurent Rose avant de doubler la mise avec Bendigo. Il termine respectivement neuvième et sixième. Avec trois barres, Christopher Burton et Leilani dégringolent et laisse la victoire à William Fox-Pitt auteur d’un des rares sans-faute avec Oslo ! Le numéro un mondial monte aussi sur la troisième marche du podium avec son autre cheval Lionheart. C’est [Andrew Nicholson] qui prend la deuxième place avec [Mr Cruise Control]. Mary King et Imperial Cavalier font une démonstration leur permettant de terminer quatrièmes et ainsi d’empocher le titre HSBC Series Classics convoité : « Je devrais pouvoir ainsi m’acheter un nouveau camion », confia-t-elle. Et comme me le fait remarquer William, c’est finalement une bonne chose que je sois tombée à Luhmühlen avec Imperial car sinon, je ne serai pas venue avec lui aujourd’hui et je n’aurai pas pu remporter le trophée » (Rires).  Nicolas Touzaint prend la cinquième place finale, qualifiant ainsi Hildago pour les JO. Il faut aussi noter la belle performance de Philippe Brun, cavalier amateur venu se faire plaisir avec Nectar la Charbonnière, à courir une épreuve de ce niveaux. Il remporte le Trophée du cavalier courant son premier quatre étoiles.

 
 
Pauline Chevalier

À lire également...

Réagissez