Jeudi 06 octobre - 12h17 | Sophie Eustache

Qatar Prix de l'Arc de Triomphe : l'Allemande Danedream surprend à grosse cote

Si la 90ème édition du Prix de l'Arc de Triomphe (groupe 1 - 4 ME - 2.400 m), disputée dimanche à Longchamp devant quelque 50.000 spectateurs et des millions de téléspectateurs à travers le monde a bien été dominée par les femelles qui ont fait parler leur force de frappe, ce ne sont toutefois pas les favorites, Sarafina (septième) et Galikova (neuvième) qui se sont illustrées, étant largement dominées par la trois ans allemande Danedream (Lomitas et Danedrop) que l'on n'attendait pas à pareille fête....

 

 
Non contente de son succès à la très belle cote de 27/1, Danedream profitant d'une piste très "roulante" a battu le record de l'épreuve en 2'24''49 poussant aux oubliettes les 2'24''60 de Peintre Célèbre lauréat en 1997. Montée dans le groupe de tête longtemps emmené par Treasure Beach (Galileo) suivi de Shareta (Sinndar), Danedream confiée au vétéran allemand Andrasch Starke (trente-sept ans) a gagné en grande championne creusant sur une simple accélération à deux cents mètres du disque un écart de cinq longueurs sur sa suivante immédiate l'étonnante Shareta engagée pour épauler sa compagne d'entraînement Sarafina.
La troisième place revenait à la quatre ans irlandaise Snow Fairy (Inthikab) venue du sein du peloton bien finir, le quinté étant complété par le cinq ans néo-zélandais So You Think (High Chaparral) et le quatre ans irlandais St Nicholas Abbey.
 


Première concurrente allemande triomphant dans l'épreuve au sommet de Longchamp depuis Star Appeal, lauréat à 119/1 en 1975, Danedream entraînée outre-Rhin par Peter Schirgen avait débuté modestement par une victoire sur le petit hippodrome de Wissembourg en 2010. En gros progrès cette année, elle venait de remporter le Grosser Preis Von Baden Baden (groupe I) mais devant un lot apparemment inférieur à celui de l'Arc et en terrain très lourd, ce qui n'était plus le cas dimanche au Bois de Boulogne.  Ce succès tenu pour mineur par les observateurs internationaux avait cependant décidé ses propriétaires à la "supplémenter" - moyennant un chèque de 100.000 euros - pour ce classique où elle n'avait pas été engagée initialement. Une idée lumineuse puisque la somme rondelette de 2,3 millions d'euros était offerte à qui passerait le poteau en tête de ce championnat du monde des pur-sang sponsorisé par le Qatar !

 



Jean-Noël Gontier

À lire également...

Réagissez