Dimanche 02 octobre - 11h39 | ma.thierry

Qatar Prix de l'Arc de Triomphe : la force de frappe des femelles

Globalement doté de quatre millions d'euros grâce au sponsoring du Qatar, le Prix de l'Arc de Triomphe dont ce sera la 90ème édition, dimanche à Longchamp, promet à une foule internationale des turfistes un grand moment de beau sport et...à son lauréat l'énorme allocation  de 2,3 ME. Et ce vainqueur, ce pourrait bien être une femelle car les demoiselles possèdent cette année une force de frappe considérable avec la présence de championnes comme Galikova, Sarafina, Snow Fairy, voire de l'allemande Danedream ou encore de Testostérone.


 
 
De toute façon, le pur-sang qui passera le poteau d'arrivée en tête à l'issue des 2.400 mètres parcourus sur la grande piste très technique de Longchamp, sera d'un très haut niveau international ayant dû en découdre avec les meilleurs galopeurs mondiaux, les Workforce (quatre ans britannique, vainqueur l'an dernier et qui tente le doublé), So You Think, le champion néo-zélandais qui fait carrière outre-Manche depuis cette année, les deux riches japonais Nakayama Festa (deuxième de Workforce en 2010) et Hiruno d'Amour gagnant du Tenno Sho l'une des plus grandes courses nippones et dont les débuts à Longchamp dans le récent prix Foy (deuxième de Sarafina) ont été prometteurs sans oublier Reliable Man lauréat de notre prix du Jockey-Club et Meandre, gagnant du Grand Prix de Paris. Du très haut niveau, on le voit.

 
 
Soeur utérine de la grande championne Galikova (triple lauréate de la Breeders Cup Mile), Galikova (Galileo et Born Gold) détenant plus de tenue que son aînée peut permettre à la casaque Wertheimer - dont c'est le centième anniversaire cette année - de remporter un magnifique succès. Cette pouliche de trois ans entraînée par Freddy Head et confiée au crack jockey Olivier Peslier possède une longue accélération finale et si elle n'est pas trop loin des chevaux de tête à l'entrée de la ligne d'arrivée, il faudra à coup sûr compter avec elle. Alain de Royer-Dupré qui entraîne depuis de nombreuses années les chevaux de S.A. l'Aga Khan présente Sarafina (Refuse to Bend et Sanariya) pour la seconde fois dans l'Arc. L'année passée, à l'entrée de la ligne d'arrivée, elle a évité la chute de justesse alors qu'elle était à l'arrière-garde du peloton, mais cela ne l'a pas empêchée de revenir prendre la troisième place à l'issue d'une très belle fin de parcours. Cette jument de classe a remporté le Grand Prix de Saint-Cloud (groupe I) ainsi que le Prix Foy tout récemment. Pour une autre casaque, celle du Pride Racing Club, Alain de Royer-Dupré présentera le poulain de trois ans Reliable Man (Dalakhani et On Fair Stage). Cette année, les femelles de la jeune génération se sont montrées supérieures aux mâles en diverses occasions mais le gris Reliable Man "sortait du lot des poulains"  (avec un autre cantilien,  Pour Moi, lauréat du Derby d'Epsom qui s'est depuis accidenté à l'entraînement) et il serait fort imprudent de l'oublier dans un  pari au quinté +.

 
 
Une autre femelle faisant partie des grosses cylindrées, Snow Fairy (Intikhab et Woodland Dream) défendra les chances britanniques. Cette pensionnaire d'Ed Dunlop n'a pas encore gagné cette année tout en courant fort bien mais la saison dernière, à trois ans, elle avait réussi une fort belle passe de deux dans les Oaks anglaises et irlandaises (groupes I). C'est là le fait d'une pouliche de grande classe.
 
 
 

 
Jean-Noël GONTIER
 
 

À lire également...

Réagissez