Jeudi 29 septembre - 16h41 | Sophie Eustache

Grande Semaine Saumur : Jessica Michel impériale

Ce week-end l’Ecole nationale d’équitation de Saumur était l’hôte de la Grande Semaine de l’élevage mais aussi de son dernier CDI 3* de la saison. Pour l’occasion, quelques-uns des meilleurs cavaliers tricolores avaient fait le déplacement. De leur côté, la jeune génération de chevaux a montré de très bonnes choses qui laissent envisager un avenir un peu plus clair pour le dressage français.

 

 
Quinze jours après les Masters Pro, l’ENE ouvrait donc ses portes aux jeunes chevaux et poneys pour l’ultime Grande Semaine de l’année après le saut d’obstacles et le complet. Avec un taux de participation plutôt satisfaisant, le sélectionneur de l’équipe Alain Francqueville a pu apprécier un panel de chevaux de trois et quatre ans de qualité. « J’ai vu sur la semaine de très bons et très beaux jeunes de trois et quatre ans. Les notes obtenues ont été dans l’ensemble élevées même si un peu moins hautes chez les six ans », souligne le sélectionneur. « Au regard de la qualité de nos chevaux, nous n’avons rien à envier à nos voisins frontaliers mais je note quand même la grande perte en ligne dans les années qui suivent où nous ne retrouvons pas ces chevaux prometteurs comme cela devrait être le cas », ajoute-t-il. Cette année, le cru des jeunes chevaux a montré de nombreuses qualités avec chez les quatre ans des chevaux comme Diary Dream, présenté par Bernadette Brune du Domaine des Grands Pins dans le sud de la France ou les trois chevaux du Haras de Hus, Starlett de Hus, Simphonie de Hus et Dimension de Hus qui terminent respectivement premier, deuxième et troisième sous la selle de [Jessica Michel], qui réalise une fois de plus un carton plein. En tout, dans la finale des quatre ans, huit chevaux termineront classés « Espoir » tandis que sept obtiendront une première prime. Chez les cinq ans, le Haras de Hus s’est montré encore une fois intouchable avec la victoire de Swing de Hus toujours sous la selle de Jessica Michel. Dans la finale, six chevaux seront classés « Espoir » et sept sortiront avec une première prime. Enfin, chez les six ans, si aucune prime Espoir n’a été décernée, six chevaux rentrent avec une première prime dont le vainqueur de cette année, Grand Passion présenté par [Jef Coenegracht]. Cependant, Alain Francqueville a aussi noté de bonnes prestations dans les cycles libres avec des chevaux qui présentent un potentiel intéressant. Dans l’ensemble, le sélectionneur se dit satisfait de la qualité des chevaux mais souligne le retard au niveau de la qualité d’équitation des cavaliers qui manquent souvent d’expérience pour dresser les jeunes chevaux. « Les cavaliers ne sont pas assez entourés techniquement pour pouvoir dresser les chevaux que nous retrouverons ensuite au Petit Tour ou au Grand Tour. Je regrette d’ailleurs l’absence de nombreux Pro de la discipline sur cette Grande Semaine qui devraient échanger avec certains propriétaires désireux de confier leurs jeunes chevaux pour les valoriser », explique-t-il.
 

 
Riwera confirme
Si Jessica Michel a quasiment tout raflé dans les épreuves SHF, elle plongeait en parallèle dans le grand bain des internationaux avec sa jument [Riwera]. Le CDI 3* était l’occasion pour le couple récemment champion de France du Critérium Grand Tour de dérouler leur premier Grand Prix et Grand Prix Special. Si le premier jour, la jument s’est très bien présentée à la détente, sur le carré le manque d’expérience s’est fait plus présent avec une attitude un peu haute et une vitesse un peu rapide. La grosse faute dans la ligne de changements de pied au temps après que Riwera ait trébuché n’aura pas entaché plus que ça le résultat final puisque Jessica Michel parvient à se classer sixième avec une moyenne au dessus de 65% tandis que [Claire Gosselin] réalisait la meilleure performance tricolore avec [Karamel de Lauture] en terminant quatrième avec plus de 66%. Dimanche dans le Grand Prix Special, Jessica Michel et Riwera présenteront une reprise plus fluide même si la jument n’est pas au maximum de ses capacités. Avec une moyenne à plus de 69%, le jeune couple prend tout simplement la tête de son premier GPS devant le vainqueur du Grand Prix, le Néerlandais Patrick van deer Meer avec Uzzo. [Catherine Henriquet] et [Paradieszauber], qui ont rencontré des soucis sur le Grand Prix, obtiennent une moyenne de plus de 65% dans le Spécial leur permettant de prendre la sixième du classement. Décéption en revanche pour [Pierre Subileau] qui n’aura pas réussi à présenter sa jument [Talitie] dans les meilleures dispositions. « Je suis très content des résultats de Jessica et Riwera, confie Alain Francqueville, nous avons pris le risque de la lancer sur le Grand Prix sur un international mais je l’ai fait en connaissance de cause sans être vraiment inquiet. La jument doit encore se caler dans le piaffer mais elle a le potentiel pour atteindre des notes supérieures à 69%. Jessica Michel participera au circuit du soleil en Espagne puis à la tournée de Vidauban avec pour objectif une qualification individuelle pour les JO de Londres, si tout va bien », conclut-il.
Les dresseurs français auront donc rendez-vous dans les prochaines semaines à la finale du Grand National de Compiègne puis au CDI de Biarritz et à l’étape Coupe du monde de Lyon.
 
 

 
Elodie Muller
 
 
 

À lire également...

Réagissez