Mercredi 21 septembre - 14h41 | Sophie Eustache

Pompadour : deux grands champions en six et sept ans !

Après les quatre et cinq ans, il restait à attribuer le titre de champion de France des six ans. Cette génération est importante car c’est la première qui rentre dans le circuit internationale. Dès le dressage, Ramsa Villa Rose et [Eric Vigeanel] prennent la tête. Et c’est ensuite, le même scénario que l’an dernier pour le cavalier récemment papa. Ramsa est un bon cheval issu de Quite Easy qui a été élevé chez Kamel Boudra, le célèbre journaliste d’Equidia. Après un beau tour de cross puis un superbe sans-faute dans un hippique plutôt très fautif, Ramsa Villa Rose s’impose brillamment. Juste derrière lui, le mâle d’Agnès Célérier, Entebbe de Hus est un vice-champion très prometteur. Monté par Karim Laghouag, Entebbe est lui aussi double sans-faute cross et CSO. Il devance [Nicolas Touzaint] et Romeo de la Louvière, seul cheval avec une origine française dans les dix premiers.


 
Ces trois chevaux sont qualifiés pour le Mondial du Lion d’Angers, les championnats du Monde des chevaux de six ans. Rythme des Buis et Véronique Réal sont quatrièmes et ELITE aussi, tout comme le cinquième, la deuxième monture d’Eric Vigeanel, Mac Fly du Hans. On retrouve ensuite sept chevaux Excellent et neuf Très Bons.

 
 
Un peu plus tôt dans la matinée, s’est tenu le Critérium des sept ans. On retrouvait la majorité des chevaux présents lors du championnat de Saumur puisque cette épreuve était la dernière étape de qualification pour les championnats du Monde. Le dressage a établit un premier classement que le cross, nettement moins difficile que celui du mois d’avril et de Saumur, n’a quasiment pas modifié. En effet, la volonté était de ne pas mettre les chevaux trop à l’épreuve. A contrario, le saut d’obstacles a été une dernière épreuve difficile pour les couples. A ce jeu là, Quoriano*ENE-HN a démontré, une fois de plus, sa supériorité dans cette discipline. La monture d’[Arnaud Boiteau] a survolé cette ultime épreuve et remonte ainsi de la quatrième à la première place ! Il devance Quickness et [Mathieu Lemoine], un couple prometteur formé cette année qui malgré quatre points au CSO a su conserver cette belle deuxième place. Grâce à son sans-faute, Quenji de Beny et [Jean Lou Bigot], restés en embuscade depuis le dressage, prennent la troisième place et confirment leur bonne régularité. Revenu d’Angleterre depuis peu, [Astier Nicolas] manque d’un peu de chance avec Quickly du Buguet et est quatrième au final. Nicolas Touzaint et Zonlicht sont cinquièmes. La malchanceuse Salomé, en tête depuis le dressage, s’emballe dans la dernière épreuve et met deux barres à terre, synonyme de chute à la septième place finale. On devrait maintenant connaître dans le courrant de la semaine prochaine, les douze qualifiés pour le Mondial du Lion d’Angers.
 

 
 
Pauline Chevalier

À lire également...

Réagissez