Samedi 10 septembre - 18h41 | Daniel

Florac : 'La pression, c'est pour demain', Bénédicte Emond

Alors que l'on apprenait la blessure du cheval de Romain Laporte, et donc le remplacement du couple par Bénédicte Santisteva et Djour de Bozouls (Enora Boulenger devient remplaçante), Bénédicte Emond, sélectionneuse de l'équipe de France, donnait des nouvelles de ses troupes, à trois jours du championnat d'Europe d'endurance équestre, à Florac.


"Tout le monde va bien, tout est sous contrôle ! Chevaux et cavaliers sont tenus à distance du site de Florac pour ne pas subir la pression trop tôt. Nous sommes tous arrivés dans les Cévénnes lundi, mais nous ne rejoindrons Florac que demain, à cheval. Les chevaux ont bien entendu été sortis tous les jours. Aujourd'hui, nous avons fait la reconnaissance de la piste en voiture. Durant l'été, nous étions tous partis à cheval sur la dernière étape, celle qui peut surprendre le plus. Le sol de cette semaine est plus dur que celui de l'été, lorsque nous avions fait la reconnaissance. Pour autant, je ne donnerai pas de consigne particulière à mes cavaliers, ils savent que faire dans ce genre de situation. Pour samedi, la météo annoncée est favorable, même si les températures dans les vallées pourront frôler les 30°C. D'ici là, nous aurons enchaîné les briefings, les debriefings. Vraiment, la pression devrait monter d'un cran demain (jeudi, ndlr)."


Les représentants de dix-neuf nations sont attendus ce week-end sur la mythique course cévennoise. Parmi les couples les plus regardés, Nobby et Maria Alvarez Ponton, champions du monde en titre, mais aussi notre espoir tricolore de médaille, Virginie Atger associée à Antall de Jalima, champions de France. Le championnat de Florac est "open", ouvert aux nations extra-européennes. Une particularité qui non seulement permettra aux cavaliers du Golfe persique de montrer leur savoir-faire (ou leurs lacunes) sur un parcours à l'opposé diamétral de ceux qu'ils fréquentent habituellement, et qui a également permis à l'association organisatrice de décrocher le partenariat financier de l'équipe royale du Bahrein.


Le départ sera donné samedi à 4h30. Les premières arrivées sont attendues sur le coup des 16h30-17h.


Daniel Koroloff

À lire également...

Réagissez