Vendredi 12 août - 16h29 | ElodieM

Saint-Lô : Clément Boulanger réédite sur ses terres

On ne change pas une équipe qui gagne ! Victorieux l’an dernier sur ses terres, Clément Boulanger réédite l’exploit cette année sur la septième étape du Grand National de Saint-Lô. Il décroche une nouvelle fois le Grand Prix devant onze barragistes de renom. Une victoire pas volée puisque le cavalier de vingt-six ans, qui remporte aussi le challenge jeune, a pris tous les risques pour baisser le chronomètre au maximum avec son fils de Nabab de Rêve, Winsome vd Plataan*Lillebec.


Une foulée de moins par ci, un virage serré et maitrisé par là, dans une cadence de folie : voici la recette de Boulanger, qui aura ravi le public. « Je suis très fier une nouvelle fois d’avoir gagné ce prestigieux Grand Prix, même si cette année les cotes étaient moins fortes et le tracé un peu plus facile que l’an dernier. La preuve : l’an dernier, j’étais l’unique sans-faute après la première manche, cette année, nous étions onze. Comme l’an dernier, j’ai aussi remporté la 145 la veille, avec Winsome qui est très en forme en ce moment. Il va maintenant être au repos trois semaines avant de repartir courir le CSIO de Gijon. L’équipe sera composée normalement de Pénélope Leprevost, Michel Robert, Eugénie Angot et Julien Epaillard. Cette victoire me permet d’être en confiance pour aller courir ce genre d’épreuves et cela permet aussi à Henk Nooren de croire d’autant plus en moi », déclarait le vainqueur, qui sera de retour à Saint-Lô le week-end prochain pour courir le Grand Prix du CSI 2* avec Top Gun.


A la deuxième place, on retrouve Michel Hécart qui aura offert aussi le titre de meilleur Selle Français à sa jument Ninon des Loulou, l’ancienne monture de Romain Bourdoncle. Cette jument noire de dix ans, par Royal Feu et Quatoubet du Rouet*HN, aura évité tous les pièges avec une souplesse et une agilité dignes des plus grands. La troisième place est occupée par le couple champion de France, Hélios de la Cour et Alexis Gautier. « Je n’ai pas réussi à prendre mon virage plus court alors je savais que je ne serai pas premier », explique Alexis qui ne quitte néanmoins plus les podiums puisqu’il était le week-end dernier deuxième du CSI 3* du Dinard. 


Cette septième étape du Grand National s’inscrivait dans le cadre du Normandie Horse Show. Les Normands auront d’ailleurs répondu présents puisque les six premières places sont occupées par des cavaliers du cru. A la quatrième place, on retrouve Marc Dilasser et Obiwan Pilière ; cinquièmes Franck Schillewaert et Marquis de la Lande (vainqueur il y a deux ans) ; sixièmes Eric Navet et Volare Van de Bunte. Mathieu Laveau et Lambre des Chênes sont septièmes devant Florian Angot et Made in Sémilly qui fautera sur un vertical. Florian n’aura pas de deuxième chance avec Open up car, malgré un sans-faute en première manche, il est pénalisé d’un quart de point de dépassement de temps comme sa belle-sœur Eugénie avec Panama Tame, 0,75 point. Les huit ans ont également fait parler d’eux : Pepyt’ des Elfs et Pearl Harbour monté par Tony Hanquinquant signent une très belle première manche.

 
Cette semaine, place aux Jeunes Chevaux de quatre à sept ans, qui participeront à leur finale régionale.

 
A Saint-Lô, Jennifer Decamp

À lire également...

Réagissez