Lundi 08 août - 13h06 | Daniel

CSI 5* San Patrignano : Gaudiano, fantastico !

Le CSI de San Patrignano a une nouvelle fois été à la hauteur de sa réputation : l’un des plus beaux concours en herbe d’Europe. Installations et prestations sont ici proportionnelles à l’enthousiasme suscité par un public des plus passionnés ! Quant au programme, il est là encore à la hauteur des engagés, parmi lesquels le numéro un mondial, Eric Lamaze, la meneuse du Global Champions Tour, Edwina Alexander, ou encore Gerco Schröder, Beat Mandli et Steve Guerdat pour ne citer qu’eux.


Parmi les performances du week-end, on relèvera celles de Ludger Beerbaum, véritable star du rendez-vous italien, qui avec sa victoire dans le Grand Prix du vendredi sur Chaman et en se classant dans toutes ses épreuves, remporte le titre de meilleur cavalier du concours. Un kaiser en emmenait une autre puisque l’Autrichienne Julia Kayser est quant à elle sacrée meilleure cavalière.


Ces trois jours de concours se sont conclus par le sacre d’Emanuele Gaudiano, qui après avoir remporté la progressive avec Cocoschynsky devant son jeune compatriote Lorenzo De Luca et l’Espagnol Manuel Anon, s’offre le Grand Prix avec son Chicago (Chambertin). Une finale en apothéose donc pour l’Italien devant près de 8.000 spectateurs dédiés à sa cause, mais tout aussi chaleureux dans les applaudissements à l’égard des autres cavaliers. Pour exemple, c’est sous un tonnerre d’applaudissements que le Suisse Beat Mandli quittait la piste en leader du barrage sur un tracé au cordeau avec Louis (Lord Pezi) en 47’09’. « J’ai perdu un étrier à l’abord du dernier et du coup la victoire sans doute aussi... », déclarait le cavalier helvétique tout de même très satisfait de la prestation de son Oldenburg de onze ans qui semble atteindre sa pleine maturité. En tentant fièrement sa chance, Emanuele Gaudiano, signait le meilleur chrono en 46’59, laissant Ludger Beerbaum et Chaman sur la troisième marche du podium à 47’30’.


Parmi les classés, on relèvera encore les parcours de Gerco Schröder, quatrième avec Eurocommerce London, se refaisant ainsi un bon moral après son abandon dans l’épreuve précédente avec Eurocommerce Seattle, victime d’une entorse à la réception d’un obstacle. Steve Guerdat était aussi tout sourire avec sa cinquième place et un double sans-faute sur sa jeune Come On Girl. Un adieu tout enflammé pour le public qui repartait comblé sous les feux d’artifices de cette quinzième édition du challenge Vincenzo Muccioli.


A San Patrignano, Christian Gerhard.

À lire également...

Réagissez