Vendredi 29 juillet - 20h14 | ma.thierry

Roger-Yves Bost : Une écurie de premier choix

Dans le CSI 5* de Chantilly, [Roger-Yves Bost] s’octroie la sixième place du Grand Prix Equidia du dimanche en compagnie de [Myrtille Paulois], l’ancienne monture de [Jessica Kurten], qu’il sortait pour la première fois sur ce niveau de compétition. Bosty compte également dans son piquet [Ideal de la Loge], [Nifrane de Kreisker], [Nippon d Elle] et [Nikyta d Elle] et dispose ainsi d’une écurie très compétitive pour penser aux plus grosses échéances. Pour Grand Prix Replay, Bosty fait le point sur ses chevaux et la suite de sa saison.


 
 
Grand Prix Replay : Premier CSI5* avec Myrtille et double sans-faute dans le Grand Prix !
Roger-Yves Bost : « J’étais très content de la jument, elle a vraiment bien sauté. J’ai eu l’avantage passer en numéro un donc le sol était encore bon. Pour l’instant, j’ai fait six parcours avec et elle n’a jamais fait une barre. »


 
 
Grand Prix Replay : Quels sont les points forts de la jument ?
Roger-Yves Bost : « C’est une jument avec de la force mais en même temps beaucoup de sang, elle a énormément de réflexes. Comme Idéal qui a également pour père Dollar du Murier, ce sont des chevaux de concours modernes et très compétitifs. »

 
 
Grand Prix Replay : Et les points à travailler ?
Roger-Yves Bost : « Elle n’a rien à améliorer en particulier. Elle a déjà couru de grosses épreuves. Il faut juste que nous apprenions à bien nous connaître car ce ne sont que nos débuts ensemble. C’est une des meilleures de mon piquet, elle a onze ans, c’est celle qui a le plus d’expérience après Idéal. »

 
 
Grand Prix Replay : Myrtille, Idéal, Nifrane, Nippon, Nikyta, vous avez une écurie bien fournie…
Roger-Yves Bost : « Oui, j’ai la chance d’avoir plusieurs très bons chevaux. Aujourd’hui, les concours s’enchaînent très vite, ça ne s’arrête jamais. Avoir plusieurs chevaux de ce niveau permet d’alterner sur les concours, de ne pas leur tirer dessus aussi bien physiquement que mentalement et de les faire progresser plus tranquillement. »


 
 
 
Grand Prix Repaly : Avec une écurie comme celle-là, les JO de Londres sont dans votre ligne de mire ?
Roger-Yves Bost : « Oui, il y a encore du temps mais en tout cas j’ai les chevaux qui ont la qualité pour sauter de tels parcours et que je dois normalement garder, donc je les prépare bien sûr pour cette échéance et je pense aussi déjà aux Championnats du monde dans trois ans. »

 
 
Grand Prix Replay : Quelle est la suite du programme pour vous et vos chevaux ?
Roger-Yves Bost : « Je pars à Hicktead avec Idéal cette semaine. Je ne sais pas encore s’il courra la Coupe des Nations ou le Grand Prix. J’emmène également Nifrane qui n’avait pas été avantagée par l’état du terrain à Chantilly car elle passait en numéro 42 dans le GCT et Nippon pour lui faire prendre de l’expérience sur une belle piste. J’irai ensuite à Dublin avec Myrtille, Vivaldo et soit Nifrane soit Nippon. Puis, il y a l’étape GCT de Valkenswaard en août, celle de Rio suivie du CSIO5* de Calgary en septembre et ensuite on enchaînera avec le début des indoors. Le rythme est intensif ! »

 
 
Propos recueillis par Héloïse Schillio

À lire également...

Réagissez