Quenelle du Py fera ses adieux à domicile

Début février, Quenelle du Py foulera la piste de Bordeaux une sixième et dernière fois.
Crédit : Scoopdyga

Lundi 21 janvier - 16h01 | Lucas Tracol

Quenelle du Py fera ses adieux à domicile

Elle n’avait pas été revue en compétition depuis sa blessure lors de la Coupe du monde Longines de Bordeaux, en février dernier. Dans une interview pour GRANDPRIX-Replay.com, Olivier Robert a officialisé ce matin la retraite sportive de l’Anglo Arabe de quinze ans, qui foulera une toute dernière fois la piste bordelaise pour un dernier adieu à son public. 

 - Quenelle du Py fera ses adieux à domicile

Ici à Wellington, l'alezane a concouru sur nombre des plus belles pistes du monde.
Crédit : Sportfot

Blessée lors de la Coupe du monde Longines de Bordeaux le 3 février dernier, Quenelle du Py s’est parfaitement remise mais ne fera pourtant pas de retour en concours. Olivier Robert nous l’a confirmé ce matin, l’alezane profitera désormais de sa retraite sportive. Avec ses quatre chevaux de Grand Prix Vivaldi des Meneaux, Vangog du Mas Garnier, Eros et Tempo de Paban, l’Aquitain estime avoir un piquet suffisant pour prétendre au haut niveau et ne souhaite prendre aucun risque avec l’alezane. “Si je venais à la blesser à nouveau en piste ce serait catastrophique”, a notamment expliqué Olivier Robert à propos de sa protégée. Pour dire adieu à son public, l’agile Quenelle du Py fera donc un dernier tour de piste à l’occasion du Jumping de Bordeaux, là où Silvana*HDC avait elle aussi été célébrée trois ans plus tôt. 
 
Née en 2004 dans les prés de l’élevage du Py de Thierry et Sylvie Lucas, dans le Lot-et-Garonne, Quenelle du Py est le fruit du croisement entre Trésor du Renom et Mam’Zelle de Buissy, une fille de Ryon d’Anzex. Excellente représentante du studbook Anglo Arabe, l’alezane au physique atypique a d’abord été débutée par Marie Demonte, avant qu’Olivier Robert n’en reprenne les rênes. Leur tout premier parcours s’est soldé par une élimination dans une Pro 3 Grand Prix, bien loin de la réussite qu’ils ont eu par la suite. 
Olivier Robert et Quenelle du Py comptent à leur palmarès cinq victoires internationales, dont la Coupe du monde du CSI 3*-W d’El Jadida en 2014, le premier Grand Prix CSI 3* de Valence en 2015, ainsi que le Grand Prix CSI 3* de Megève l’année suivante. Délicate mais qualiteuse, la jument a également mené son cavalier vers de beaux succès, avec notamment une troisième place dans le Grand Prix CSI 5* de La Corogne en décembre 2014, ou encore deux cinquièmes places dans les Coupes du monde d’Helsinki et Lyon en 2016. L’année suivante, le duo s’est envolé pour Omaha afin de prendre part à la finale de la Coupe du monde. Malheureusement, leur périple américain ne s’est pas conclu comme prévu, Quenelle s’étant blessée lors de la Chasse. Remise sur pieds quelques mois plus tard, cette dernière a retrouvé quelques-uns des plus beaux terrains de concours au monde, avant de se blesser à Bordeaux l’an dernier. 
 
Si chère au cœur d’Olivier Robert, Quenelle du Py a récemment passé le relai à Tempo de Paban, qui a offert à l’Aquitain une qualification pour la finale de la Coupe du monde Longines, hier à Leipzig. Nul doute qu’à l’occasion du deuxième week-end de février, l’émotion sera à son comble pour l’Aquitain ! 
 

À lire également...

Réagissez

  • arabebarbe - le 22/01

    Chère Quenelle du Py, belle représentante de l'AA, merci... Nous avons été nombreux à suivre avec passion tes parcours, tu ne laissais personne indifférent. On te souhaite une belle et longue retraite. Peut-être feras-tu de beaux poulains, qui perpétueront l'histoire de l'anglo-arabie ?

Le mag

GRANDPRIX #105 GRANDPRIX n°105 AVRIL

GRANDPRIX #105

(GRANDPRIX n°105 AVRIL)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter