L’Allemagne s’écroule au profit de la Nouvelle-Zélande

Tim Price & Cekatinka ont largement participé à la victoire néo-zélandaise.
Crédit : Scoopdyga

Samedi 21 juillet - 14h06 | À Aix-la-Chapelle, Lucas Tracol

L’Allemagne s’écroule au profit de la Nouvelle-Zélande

Ultime rendez-vous pour les couples engagés dans le CICO 3* d’Aix-la-Chapelle, le difficile cross a rebattu les cartes ce matin. En tête après le dressage et l’hippique, l’Allemagne a tout perdu sur cette épreuve, tout de même remportée par Julia Krajewski et son Chipmunk FRH en individuel. La dégringolade de la Mannschaft a profité à la Nouvelle-Zélande, grande gagnante devant la France et la Suède.

 - L’Allemagne s’écroule au profit de la Nouvelle-Zélande

Malgré une sacrée déconvenue avec Samourai du Thot, Julia Krajewski a pu se consoler avec une belle victoire de Chimpunk.
Crédit : Scoopdyga

Ce matin en traversant le parc équestre de la Soers, les Allemands se sont cassés les dents sur un cross techniquement délicat, où le temps imparti était également un sacré obstacle. Pour preuve, seul l’Australien Christopher Burton est parvenu à franchir la ligne d’arrivée maxi avec Quality Purdey. 
Assez confortablement installés en tête hier à l’issue des deux premières étapes, l’équipe allemande n’aura pas été à la hauteur aujourd’hui. Pourtant Andreas Dibowski avait mis la Mannschaft sur d’assez bons rails, écopant de dix points avec FRH Butts Avedon. Sa compatriote Julia Krajewski n’a pu l’imiter, essuyant trois refus du pourtant chevronné Samourai du Thot, sur le premier élément de la combinaison n°16, un directionnel. L’Allemande a tout de même pu se consoler avec une superbe victoire individuelle signée sur Chipmunk FRH, le hongre de dix ans par Contendro qui signe ici sa troisième victoire consécutive de la saison, après ses succès aux CIC 3* de Marbach et Bramham. Elle aussi piégée sur la combinaison n°16, Ingrid Klimke a conclu cette épreuve avec 28,4 points sur SAP Hale Bob. Enfin, si Kai Rüder n’a pas connu de refus de Colani Sunrise, il a toutefois conclu l’épreuve avec 43,6 points de temps. L’Allemand a notamment perdu du temps en manquant de chuter à la sortie d’un gué, puisqu’il s’est retrouvé sur l’encolure de son cheval après un saut compliqué. Ces péripéties ont fait chuter l’Allemagne à la cinquième place finale, au profit de la Nouvelle-Zélande. 
 
Avec trois cavaliers parmi les douze meilleurs au classement général, les Kiwis se sont logiquement imposés, comptant notamment sur l’excellente performance de Tim Price, qui a survolé le cross aujourd’hui sur Cekatinka (+ 2,8 points). Finalement, il termine ce CICO 3* à la troisième place individuelle, à l’issue un cross qu’il a jugé “éprouvant”. Comme lui, ses compatriotes avaient comme consigne de donner “priorité à l’équipe”, et cette tactique a sacrément fonctionné. Les 6,4 points de temps de Clark Johnstone et son Balmoral Sensation ont scellé la victoire néo-zélandaise, qui a ainsi conclu la compétition avec 112,9 points. Avec 11,2 points ajoutés à son compteur aujourd’hui, le géant Mark Todd a participé à ce succès grâce à Kiltubrid Rhapsody, malgré un dressage et un jumping pas parfaits. 

Thibault Valette assure

Thibault Valette assure - L’Allemagne s’écroule au profit de la Nouvelle-Zélande

Thibault Valette conclut les deux jours de compétition à la septième place grâce à Qing du Briot ENE*HN.
Crédit : Scoopdyga

Si pour les Bleus les sensations ont déjà été fortes hier, la journée n’a pas été de tout repos aujourd’hui non plus. Premier Français à s’élancer sur le cross, Karim Laghouag a déroulé sur son efficace Punch de l’Esques, pénalisé de six points de temps seulement. Une performance qui a évidemment ravi le souriant champion olympique par équipes, qui qualifie ce CICO de “petit championnat avant le championnat”.“Personnellement, je suis très content de Punch qui a encore pleinement rempli son rôle d’ouvreur. Étant donné que nous avons vu que le chronomètre était difficile pour lui, nous savions que ce le serait également pour les autres”, a commenté Karim Laghouag en fin de course. 
Avec 12,4 points de temps sur Unum De’Or, Cédric Lyard a aujourd’hui fait une sacrée remontée, passant de la trente-et-unième place individuelle à la dix-huitième. Une fin heureuse, car son score a finalement compté pour l’équipe de France, en raison de la chute de Thibault Fournier. Bien lancé dans la compétition, le Français a en effet été désarçonné de Siniani de Lathus, qui a manqué la marche du contre-haut n°12. Avec cette élimination, le Lieutenant-Colonel Thibault Valette n’avait donc pas le droit à l’erreur en s’élançant sur le cross. Sur son extraordinaire bai Qing du Briot ENE*HN, le médaillé d’or par équipes des derniers Jeux olympiques est rentré sans encombres avec 9,2 points de temps. Les Bleus de Thierry Touzaint ont donc conclu la compétition à une honorable deuxième place, à plus de seize points de la Suède. 

Bien partis après le dressage, les Britanniques ont peu à peu dégringolé au fil de la compétition, terminant aujourd’hui sixièmes. Sur Ballaghmor Class, le cheval qui lui offrait la victoire dans le CCI 4* de Burghley l’an passé, le numéro un mondial Oliver Townend a chuté sur la sortie du triple n°9. 
 
Les résultats par équipes ici 
Les résultats individuels ici 
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #100 GRANDPRIX n°100 OCTOBRE

GRANDPRIX #100

(GRANDPRIX n°100 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter