Henrik von Eckermann s'empare de la Puissance du Paris Eiffel Jumping

Crédit : RB Presse

Jeudi 05 juillet - 21h22 | À Paris, Yeelen Ravier

Henrik von Eckermann s'empare de la Puissance du Paris Eiffel Jumping

Epreuve de cloture du jeudi au Longines Paris Eiffel Jumping édition 2018, la puissance a couronné ce soir Henrik von Eckermann. Manquant de franchir les 2,11m avec sa courageuse Flotte Deern, le Suédois a devancé Julien Epaillard, échouant à la même hauteur sur l'excellent Virtuose Champeix. Christian Ahlmann a complété le podium.

Dernière épreuve de la journée au Longines Paris Eiffel Jumping de Paris édition 2018, la puissance a lancé son coup d'envoi à 20h15. Sous un sublime coucher de soleil au pied de la tour Eiffel, et devant des tribunes plutôt pleines pour un jeudi soir, douze cavaliers se sont élancés. Au premier passage à 1,60m, dix cavaliers ont franchi la ligne sans faire tomber la moindre barre. Au deuxième tour, où les barres ont été rehaussées de vingt centimètres, le Suédois Henrik von Eckermann et l'Allemand Christian Kukuk ont effectué deux passages parfaits, associées à Flotte Deern et Clintorado. Alors que Carlos Lopez et Jimcy du Lys ont laissé les deux dernières obstacles à terre, Julien Epaillard et son prometteur étalon Virtuose Champeix, dernière chance française, ont également accédé au palier suivant.

Le troisième tour, à hauteur d'1,91m, a débuté par le passage du jeune irlandais Bertram Allen et Cheese WZ, qui ont buté sur le dernier obstacle. Aux rênes de leurs respectifs Atomic Z et Flotte Deern, Christian Ahlmann et Henrik von Eckermann l'ont eux franchi avec une facilité déconcertante. Malheureusement, ça n'est pas passé pour Christian Kukuk qui a essuyé un refus de Clintorado sur le dernier élément de la ligne, avant de la refranchir entièrement, et sans faute ! Comme le stipule le règlement de l'épreuve, l'Allemand a tout de même terminé éliminé, puisqu'il n'aurait dû franchir que l'ultime obstacle où il a écopé d'un refus. Infaisable à cette hauteur ! Julien Epaillard a ensuite remis l'ambiance en bouclant un tour parfait. Scénario identique pour le Belge Jos Verlooy, qui a franchi de justesse les deux derniers obstacles.

Lors de l'avant-dernier passage à quatre cavaliers, Henrik von Eckermann a sacrément mis la pression sur ses adversaires en sortant indemne de la fameuse ligne à 2m. Julien Epaillard en a fait de même, faisant même lever quelques spectateurs très enjoués ! Christian Ahlmann et Jos Verlooy ont tous les deux échoué sur cet avant-dernier passage.

L'ultime barrage, relevé à 2,11m, s'est joué entre la Suède, représentée par Henrik von Eckermann, et la France avec Julien Epaillard. Parti confiant sur une Flotte Deern très réceptive, le premier des finalistes n'a pu empêcher la toute dernière barre de tomber. Tenant la victoire entre les mains, Julien Epaillard n'a pas non plus franchi le dernier passage sans pénalité...

Henrik von Eckermann s'est donc offert la victoire de cette belle épreuve, battant son record personnel qui était de 1,90m !
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #99 GRANDPRIX n°99 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #99

(GRANDPRIX n°99 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter