Alexis Deroubaix et la razzia française dans le Grand Prix 2* Cavalassur de GRANDPRIX CLASSIC !

Crédit : PSV Morel

Dimanche 13 mai - 18h36 | À Fontainebleau, Agathe Normand

Alexis Deroubaix et la razzia française dans le Grand Prix 2* Cavalassur de GRANDPRIX CLASSIC !

Temps fort de la semaine au GRANDPRIX CLASSIC Spring Break, à Fontainebleau, le Grand Prix à 1,45 m du CSI 2* Cavalassur a sacré en cette fin de journée Alexis Deroubaix. Le Tricolore et son Timon d'Aure ont été les meilleurs, devançant Alexandra Paillot et Philippe Rozier.

Le Terrain d'Honneur du Grand Parquet de Fontainebleau a été foulé pour la dernière fois du GRANDPRIX CLASSIC édition 2018  cet après-midi, à l'occasion du Grand Prix 2* Cavalassur. L'épreuve, qui a débuté à 13h30, autorisait un temps de soixante 
dix-neuf secondes, ce qui exigeait du cheval une vitesse de 375m/ minute.
Près de soixante-dix cavaliers en ont pris le départ, venant de Suisse, de Belgique, d'Israël et, bien sûr, de France ! Le chef de piste, Cédric Mongis, s'est surpassé et avait tracé un parcours technique, dont peu de cavaliers s'en sont sortis sans la moindre faute. La ligne finale, ouverte par le vertical numéro 10, a en effet
souvent posé problème aux concurrents. La dernière combinaison, formée par deux verticaux en bois de bouleau, a elle aussi poussé de nombreux cavaliers à la faute. Il y a eu un nombre assez conséquent d'abandons, et quelques chutes à déplorer, notamment sur le vertical numéro 6. Tenor de Lormay, le cheval de Thibaut Bazire, s'est ainsi offert une visite du Grand Parquet en échappant des mains de son cavalier.

Au cours de cette épreuve, d'excellents cavaliers se sont affrontés, sans pour autant réussir à tirer leur épingle du jeu. Kevin Staut, Edward Levy ou encore Julien Anquetin pour la France, Leonie Aitkenhead et William Fletcher pour la Grande-Bretagne, Aurélie Rytz et Coralie Maitre pour la Suisse... Seulement six cavaliers sont sortis de ce Grand Prix Cavalassur sans faute : Guillaume Batillat, Sylvain Misraoui, Philippe Rozier, Alexandra Paillot, Edward Levy et le dernier concurrent, Alexis Deroubaix, qui a signé un parcours parfait avec un excellent chronomètre.

Pour le barrage, seuls sont restés les obstacles 1, 2 et 3, le 14, le 13, puis les deux derniers obstacles de la combinaison (7b et 7c), et enfin, un vertical Stephex après une dernière galopade. Le premier à s'élancer, Guillaume, a réussi un bon chronomètre, mais Rouge-Pierreville a laissé une barre à terre. Philippe Rozier, en deuxième position, a réalisé un parcours sans faute, qui lui a assuré une troisième place avec son nouveau cheval, Cristallo A*LM. Quant à Edward Levy, il a montré au public la vitesse et
la puissance de la belle Starlette de la Roque, mais l'option longue sur le dernier vertical lui a été fatale.
Sylvain Misraoui, avec Scarlett d'Enfer, a concédé aussi quatre points. Les deux derniers à s'élancer, Alexandra Paillot, associée à Polias de Blondel, et Alexis Deroubaix, avec Timon d'Aure, ont réalisé deux sans-faute, mais le Normand d'adoption a arraché la victoire grâce à la maniabilité et la puissance de sa monture.
 

À lire également...

Réagissez

  • ALBERT MUDA - le 13/05

    Alexis , sympathique cavalier , a su rebondir après un week-end difficile au Touquet avec Timon d'Aure . Bravo pour cette victoire .

Le mag

GRANDPRIX #102 GRANDPRIX n°102 DÉCEMBRE

GRANDPRIX #102

(GRANDPRIX n°102 DÉCEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter