Harrie Smolders achève son épopée 2017 par le Grand Prix de Malines

Crédit : Scoopdyga (archives)

Samedi 30 décembre - 18h19 | Yeelen Ravier

Harrie Smolders achève son épopée 2017 par le Grand Prix de Malines

Cet après-midi, Malines a accueilli la neuvième étape de Coupe du monde de la saison. Dernier Grand Prix 5* de l'année, l'épreuve a été décrochée par le vice-champion d'Europe Harrie Smolders, associé à Zinius. Henrik von Eckermann et Lorenzo de Luca ont brigué les deuxième et troisième places.

C'est à 15h50 qu'a été donné le coup d'envoi du tout dernier Grand Prix 5* de l'année 2017, à Malines, en Belgique. Pour cette neuvième étape de Coupe du monde, c'est Eddy Geysemans qui a été choisi pour construire le parcours. Ce dernier fut d'ailleurs bien relevé, aux dimensions un peu plus grosses et larges que d'habitude.

Quarante cavaliers y ont été au départ, désireux plus que jamais de finir leur année sur une bonne note, et d'engranger évidemment des points en vue de la finale de Paris. Deuxièmes à partir, Mark McAuley et Miebello auraient pu faire partie des favoris. En forme depuis des mois, le duo aux couleurs irlandaises ont concédé neuf points de pénalité sur l'entrée de double et le vertical numéro sept. L'Israëlienne d'adoption Danielle Goldstein a elle failli signer le sans-faute, mais a laissé la palanque numéro trois à terre. Encore pire pour Julio Arias et Lennox Luis, qui ont écopé d'un petit point de temps dépassé malgré une sublime prestation. François Mathy Jr et Piergiorgio Bucci en ont aussi fait les frais. Le premier score vierge a finalement été signé par Christian Ahlmann et son fidèle Taloubet Z. Alors qu'il ne partira à la retraite qu'en avril, le bai a été une fois de plus un métronome de taille sous la selle de l'Allemand ! Vainqueur du Grand Prix secondaire hier, Niels Bruynseels a manquer de le rejoindre avec Cas de Liberté mais a laissé le milieu de triple à terre. Malheureusement, au grand dam du public, aucun Belge n'a réussi à se qualifier pour le barrage. Jérome Guéry et Grand Cru van de Rozenberg ont écopé de quatre points, tout comme Olivier Philippaerts et H&M Legend Of Love et aussi Nicola Philippaerts avec Harley vd Bisschop. Tous les trois ont laissé le tout dernier obstacle à terre ! Favoris, Grégory Wathelet et Coree ont même préféré abandonner.

Grosse frayeur ensuite pour Ludger Beerbaum ! Le surnommé Kaiser, aux multiples médailles, a subi une très lourde chute en fin de course. Alors que son Chacon venait de sauter l'ultime obstacle, le bai ne s'est pas arrêté et a sauté un vertical en face, faisant tomber son cavalier. Tombé sur le côté et restant immobilisé pendant de longues minutes, l'Allemand semble s'être blessé à l'épaule gauche ou aux clavicules. Il a dû être évacué sur une civière. Passé juste après, Daniel Deusser, associé à son attachant Cornet d'Amour, a ravivé le coeur des supporters germaniques en bouclant le score vierge. Henrik von Eckermann et Harrie Smolders, en selle sur Mary Lou 194 et Zinius, l'ont immédiatement imité. Un cavalier suivant, Leopold van Asten s'est aussi qualifié pour le second tour aux rênes du puissant VDL Groep Zidane, de retour au plus haut niveau. Lorenzo de Luca et le champion olympique de Rio Roger-Yves Bost ont complété le groupe de barragistes.

Le Barbizonnais, associé à Sangria du Coty, a été le seul Tricolore à boucler le sans-faute. Julien Epaillard a flanché sur l'entrée du triple avec Usual Suspect d'Auge, et Kevin Staut sur le tout dernier obstacle avec Silver Deux de Virton*HDC. Simon Delestre, en selle sur Teavanta II CZ, a lui écopé d'une faute sur l'oxer numéro six.

Harrie Smolders révèle son Zinius!

Harrie Smolders révèle son Zinius! - Harrie Smolders achève son épopée 2017 par le Grand Prix de Malines

Le barrage à sept s'est ouvert par le passage de Christian Ahlmann, premier à avoir signé le sans-faute. Aux rênes toujours de son Taloubet Z, l'Allemand n'a pu éviter une faute sur l'entrée de double après un virage très serré, comme il en a le secret. Il a finalement terminé avant-dernier, juste devant Leopold van Asten et VDL Groep Zidane, qui ont écopé du même score. Daniel Deusser a ensuite imposé un chronomètre de référence de 40"51 avec Cornet d'Amour, immédiatement descendu par Henrik von Eckermann et sa Mary Lou 94. Le couple, médaillé d'argent par équipes aux championnats d'Europe de Göteborg, a franchi la ligne d'arrivée sans faute en 38"74. Mais Harrie Smolders n'avait pas dit son dernier mot... Associé à Zinius, discret mais très régulier depuis son entrée à haut niveau, le Néerlandais a abaissé le chronomètre à 38"19 ! Lorenzo de Luca n'a réussi à accrocher aucun des deux chronomètres avec Halifax van het Kluizebos, se contentant de la troisième place. Dernier à partir, la fusée Roger-Yves Bost a étonnamment préféré la jouer sécurité, bouclant le double sans-faute le plus lent en 42"17 avec Sangria du Coty.

Superbe victoire du Néerlandais Harrie Smolders donc, qui achève la plus belle saison de sa carrière par une victoire. Belle performance pour sa monture Zinius, sur lequel son pilote va pouvoir compter en 2018 ! Grâce à cette victoire, le cavalier remonte significativement dans le classement provisoire du circuit. Avec 25 points, il est vingt-deuxième. Kevin Staut se fait lui voler la tête générale par Henrik von Eckermann, qui le distance de quatre points. Edwina Tops Alexander reste troisième, juste devant Daniel Deusser.
 

À lire également...

Réagissez

  • mire - le 30/12

    Bravo à notre Bosty qui une fois de plus "oublie" de s' écraser dans un triple............!!! Incroyable, non ?????????

Le mag

GRANDPRIX #100 GRANDPRIX n°100 OCTOBRE

GRANDPRIX #100

(GRANDPRIX n°100 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter