L’Europe remporte la première édition de la Riders Masters Cup

Pour cette première, l'Europe menée par le chef d'équipe tricolore Philippe Guerdat a été meilleure face aux États-Unis.
Crédit : Scoopdyga

Samedi 02 décembre - 23h34 | À Villepinte, Lucas Tracol

L’Europe remporte la première édition de la Riders Masters Cup

Ce soir à Villepinte, la première édition de la Riders Masters Cup a couronné l’équipe d’Europe menée par Philippe Guerdat et composée de Kevin Staut, Lorenzo de Luca, Grégory Wathelet, Jos Verlooy et Maikel van der Vleuten. Après quelques péripéties mais un suspens tout de même resté entier, les Américains sous la houlette de Robert Ridland ont dû s’incliner.

 - L’Europe remporte la première édition de la Riders Masters Cup

Auteur de deux parcours parfaits, l'Italien Lorenzo de Luca a oeuvré pour la victoire en remportant ses deux matchs.
Crédit : Scoopdyga

Philippe Guerdat avait annoncé qu’il voulait remporter la première édition de la Riders Masters Cup à domicile, et le chef d’équipe de l’Europe a tenu sa parole ! Ce soir, le Vieux Continent a surplombé le pays de l’Oncle Sam après deux manches disputées et un scénario pour le moins…surprenant ! 

Le premier duel a été remporté par le Français Kevin Staut et sa supersonique Ayade de Septon*HDC, sans faute et donc meilleurs que Devin Ryan et Cooper, contraints d’abandonner. À la réception du numéro trois, le hackamore du bai s’est en effet détaché, empêchant le cavalier américain de poursuivre son parcours. Immédiatement, ses compatriotes ont réagi puisque Chloe Reid et Laura Kraut ont remporté leurs duels face à Maikel van der Vleuten et Gregory Wathelet. Toutes deux sans faute, elles ont profité des deux fautes de Dana Blue et du refus de MJT Nevados S sur le dernier obstacle pour reprendre l’avantage. Finalement, Jos Verlooy sur Vigor a été meilleur que Reed Kessler sur KS Stakki, en franchissant la ligne d’arrivée avec près de deux secondes d’avance.
Le dernier duel a permis à la l’Europe de prendre les commandes de l’épreuve à l’issue de la manche initiale puisque, sans faute, Lorenzo de Luca a remporté le match face à Lauren Hough. L’Américaine a presque traversé le mur puis essuyé un refus de Waterford sur ce même obstacle, entrainant son élimination. Avec trois points contre deux pour l’équipe de Robert Ridland, l’Europe a donc conclu le premier parcours avec un petit point d’avance.

Meilleur européen, Lorenzo de Luca scelle la victoire européene

Meilleur européen, Lorenzo de Luca scelle la victoire européene - L’Europe remporte la première édition de la Riders Masters Cup

Victime d'une sacrée en péripétie en première manche, Devin Ryan a su rebondir de la meilleure des manières en remportant son deuxième duel.
Crédit : Scoopdyga

Sur un nouveau tracé, les dix cavaliers se sont élancés sur une deuxième manche où une faute ne coûtait pas quatre points de pénalité mais trois secondes de temps en plus, et lors duquel un duel ne remportait non pas un, mais deux points à l’équipe. 
Très certainement frustré de ne pas avoir pu conclure son premier parcours, Devin Ryan a pris de gros risques et lancé son Cooper à toute allure. Un parcours mené de main de maitre réalisé en 60“12. Un défi que Kevin Staut a bien failli relever ! En lançant sa petite bombe Ayade de Septon*HDC à toute vitesse, le numéro trois mondial aurait pu terminer la course en tête, mais a finalement commis une grosse faute sur le dernier obstacle, en demandant à sa petite alezane de partir de très – trop – loin. Malgré ces deux points engrangés par les représentants du “Stars and Stripes”, Maikel van der Vleuten a vite vengé les européens en sortant vainqueur de son duel face à la jeune Chloe Reid, fautive sur l’entrée du double numéro six avec Sally 643. Plus rapide que Laura Kraut et Viper Vrombautshoeve Z, le Belge Grégory Wathelet a permis à l’Europe d’engranger deux points supplémentaires.
Face à Jos Verlooy, Reed Kessler a conclu son parcours sans pénalités et plus rapidement que le jeune Belge. Avant le dernier duel, l’Europe comptabilisait donc sept points, contre six pour la concurrence. En d’autres termes, le dernier affrontement opposant Lauren Hough et Lorenzo de Luca a été déterminant. Déjà pas vraiment à la fête en première manche après les deux refus de Waterford, l’Américaine n’a pas eu beaucoup de réussite dans la deuxième. Si elle avait décidé de compter sur Quantas 15, elle a une fois de plus essuyé un refus sur le 6 et fait tomber une barre sur l’entrée du double numéro quatre, offrant ainsi un boulevard à l’Italien Lorenzo de Luca. Sur Jeunesse van’t Paradijs, le numéro quatre mondial a déroulé un sans-faute rapide, offrant ainsi la victoire à l’Europe ! Une première dont le public parisien se souviendra très certainement… 
En avril, les Américains auront l’occasion de prendre leur revanche à l’occasion du Longines Masters de New York. 
 

À lire également...

Réagissez