Pieter Devos conclut le CSIO 5* de Barcelone en beauté

Belle première pour Pieter Devos et Claire Z!
Crédit : Scoopdyga

Dimanche 01 octobre - 18h21 | À Barcelone, Sébastien Roullier

Pieter Devos conclut le CSIO 5* de Barcelone en beauté

 Cet après-midi à Barcelone, ville tristement au cœur de l’actualité, Pieter Devos s’est adjugé le Grand Prix Longines concluant le CSIO 5* hôte de la finale mondiale de la Coupe des nations. Associé à Claire Z, qui disputait là son première épreuve majeure, le Belge a devancé le Français Kevin Staut sur Silver Deux de Virton*HDC et le Canadien Éric Lamaze sur Chacco Kid.

 - Pieter Devos conclut le CSIO 5* de Barcelone en beauté

Kevin Staut et Silver ont fait forte impression sur la piste.
Crédit : Scoopdyga

Dans une ville sous haute tension politique et sociale, liée à la tenue d’un référendum d’indépendance de la Catalogne non autorisé et réprimé avec violence par les forces de l’ordre, le cœur n’est plus vraiment à la fête aujourd’hui. Disputé sous un ciel gris et devant des tribunes très clairsemées, le Grand Prix Longines du CSIO 5* de Barcelone n’a guère déchaîné l’enthousiasme. À quelques centaines de mètres du Real Club de Polo, le match de football opposant l’iconique Barça et Las Palmas se jouera à huis clos ce soir au Camp Nou. Pour les valeurs que porte le sport, il aurait sûrement été injuste de ne pas concourir aujourd’hui, mais il est clair que la capitale catalane a la tête ailleurs.
 
Trente-neuf couples ont pris part à ce Grand Prix, le Néerlandais Michel Hendrix et le Français Olivier Robert ayant préféré préserver Baileys et Eros, auteurs de belles performances en finale mondiale de la Coupe des nations Longines, jeudi et hier soir. L’épreuve s’est même déroulée plus vite que prévu avec pas moins de dix abandons, dont celui du Suisse Steve Guerdat, victime d’une incompréhension de sa Selle Français Cayetana (ex-Syvana de la Bride) en fin de parcours. Côté suisse toujours, on a compté une faute pour Martin Fuchs et Victoria. Les Belges ont été plus performants, plaçant deux couples en seconde manche, tandis que Grégory Wathelet a concédé deux fautes sur le jeune Leicester. Enfin, dans le camp français, si Kevin Staut a signé une première manche parfaite, Pénélope Leprevost a accusé trois fautes avec Urano de Cartigny sur le vertical 4, l’oxer 11c de sortie du triple et le vertical 13. Le couple va devoir se remettre au travail avant l’ouverture prochaine de la saison indoor.
 

Excellents Kevin Staut et Silver !

Excellents Kevin Staut et Silver ! - Pieter Devos conclut le CSIO 5* de Barcelone en beauté

Jolie performance pour Éric Lamaze et Chacco Kid.
Crédit : Scoopdyga

Dans cette épreuve en deux manches, les dix meilleures paires de la première ont été rappelées pour disputer la seconde. Sur un Utamaro d’Écaussines un peu éteint, le Britannique William Whitaker, parti en ouvreur, s’est incliné sur le deuxième oxer puis sur l’oxer 11c du triple réduit en double, après avoir franchement fauté à la rivière au premier tour. Cette performance assez moyenne lui a valu la dixième place. Une faute sur le 11c aussi pour les champions d’Allemagne en titre, Andreas Kreuzer et Calvilot, finalement huitièmes. Quatre points sur le deuxième oxer plus un de temps pour l’Espagnole – et Catalane – Paola Amilibia-Puig et le SF Gaudi (ex-Sire de la Tour Vidal), neuvièmes. Pénalisé d’un petit point en première manche avec le tout bon Chacco Kid, Éric Lamaze a parfaitement calculé son coup en limitant les risques et en concédant deux points dans la seconde. Ce total de trois a finalement valu au Canadien… la troisième place.
 
Premier couple sans faute à s’élancer sur ce parcours réduit à dix efforts, Peter Devos et Claire Z prennent un excellent tempo. Déjà deuxièmes hier de la Coupe de la Reine, le Belge et sa jeune fille de Clearway et d’une mère par Coronado coupent la ligne d’arrivée sans pénalité en 50’’66. Ce chronomètre semble accessible pour ses adversaires, mais ceux-ci vont pécher par excès de zèle. On compte ainsi deux fautes pour le Belge Jérôme Guéry et Garfield de Tiji des Templiers sur l’oxer 16 placé en milieu de parcours et le 11c encore une fois, pour une septième place. Il n’y en a qu’une pour la Néerlandaise Aniek Poels et Barry White 3, sixièmes, qui laissent une très belle impression sur la piste. Une faute aussi, sur l’oxer 6b du double initial, pour l’exceptionnel Quabri de l’Isle et Pedro Veniss, installé depuis peu dans les installations du Real Club de Polo en attendant la construction de ses nouvelles écuries catalanes. Plus rapide que Devos, le Brésilien a dû se contenter de la cinquième place.
 
Bien décidé à coiffer tout le monde au poteau, Bertram Allen a tout tenté avec une Molly Malone V certes moins souveraine que par le passé, mais toujours très compétitive. Fautif sur le vertical 11b, l’Irlandais, auteur du meilleur temps de cette seconde manche, a finalement terminé quatrième. En position idéale de dernier partant, Kevin Staut ne s’est pas privé de tenter sa chance avec le puissant Silver Deux de Virton*HDC, et le fils de Kashmir van’t Schuttershof a parfaitement répondu présent. Sans un léger trébuchage à la réception du 6b, le Normand l’aurait peut-être emporté, mais son double sans-faute lui a procuré une deuxième place bien méritée, et de bons enseignements pour l’avenir.
 
Les résultats

À lire également...

Réagissez