Les Émirats arabes unis créent la surprise à Barcelone

Mohammed Ghanem al-Hajri et Pour Le Poussage ont scellé l’étonnante victoire émiratie.
Crédit : Scoopdyga

Vendredi 29 septembre - 23h03 | À Barcelone, Sébastien Roullier

Les Émirats arabes unis créent la surprise à Barcelone

Les Émirats arabes unis ont remporté l’épreuve de consolation de la finale mondiale de la Coupe des nations Longines de saut d’obstacles, ce soir à Barcelone. Grâce à trois parcours sans pénalité aux obstacles, les Émiratis en ont terminé avec un score de trois points, dès le début de la troisième rotation de cavaliers. À défaut de suspense, cette « petite finale » aura au moins donné lieu à une sacrée surprise.

Devant des tribunes bien plus garnies qu’hier lors de la première manche qualificative, les sept équipes les moins performantes de cette compétition se sont affrontées à la fraîche et sous les lumières artificielles du Real Club de Polo, ce soir à Barcelone. Moins épais qu’hier, le parcours présentait un vrai juge de paix avec le vertical 9 défendu par une palanque et placé juste après la rivière. Pas mal de fautes sont aussi intervenues sur l’oxer 3 et l’oxer 12a d’entrée du double, ainsi que quelques autres dans le triple.
 
Pour les Émirats arabes unis, il n’y en a eu aucune. Ils ont opéré un hold-up tellement parfait sur cette Consolante de la finale mondiale de la Coupe des nations Longines de saut d’obstacles qu’ils n’ont pas eu besoin de faire partir leur quatrième et dernier couple, le cheikh Majid al-Qassimi avec Celtion. On n’a compté que deux points de temps dépassé pour Abdullah Mohammed al-Marri et Sama Dubai FBH, pourtant pénalisés de vingt points hier, un seulement pour Mohammed Ghanem al-Hajri et Pour Le Poussage, et rien du tout pour Abdullah Humaid al-Muhairi et Cha Cha Cha 7, qui en avaient pourtant concédé dix-sept hier. Quelle réaction collective!

La Grande-Bretagne et l’Italie à la peine

 Même si elle a bien tenté de tenir son rang, l’Irlande, sacrée championne d’Europe il y a un mois à Göteborg, a dû s’avouer vaincue, seul Shane Breen ayant trouvé la clé du parcours de Santiago Varela avec Laith. Le fameux vertical 9 a privé de sans-faute ses compatriotes Shane Sweetnam et Bertram Allen, associés à Chaqui Z et Molly Malone V. Enfin Denis Lynch, en quête d’un double sans-faute qui lui aurait offert une prime de 50 000 euros – laquele n’a finalement été versée à aucun cavalier –, a échoué sur les oxers 7 et 12a avec le fameux All Star 5.
 
Le Brésil a complété le podium grâce notamment au magnifique tour à un point de Pedro Veniss et Quabri de l’Isle. On a compté une faute pour Yuri Mansur et Babylotte, treize points pour Eduardo Menezes et un Quintol pas aussi brillant que d’habitude, et six pour Luiz Felipe de Azevedo Filho et Chacito, entrés ce soir après le mauvais parcours hier de Pedro Junqueira Muylaert et Prince Royal Z.
 
Bien meilleure qu’hier, l’Espagne a terminé à la quatrième place. Compte tenu de l’abandon de Guy Williams et Rouge de Ravel, la Grande-Bretagne a encore souffert ce soir. À noter toutefois l’excellent tour à un point de William Whitaker et Utamaro d’Écaussinnes. La Nouvelle-Zélande et, de manière plus surprenante, l’Italie ont fermé la marche. Les Transalpins rentrent donc bredouille de cette finale comme des championnats d’Europe alors que leurs magnifiques performances sur le circuit des Coupes des nations laissaient entrevoir de belles promesses… Ils devront se remettre vite au travail pour préparer les Jeux équestres mondiaux de Tryon.
 
Les résultats ici

À lire également...

Réagissez