Scott Brash en démonstration à domicile dans le Longines Global Champions Tour de Londres

Crédit : Stefano Grasso/LGCT

Samedi 05 août - 20h56 | Johanna Zilberstein

Scott Brash en démonstration à domicile dans le Longines Global Champions Tour de Londres

Scott Brash a remporté le Longines Global Champions Tour de Londres. Devant son public, le Britannique a signé une excellente performance avec Hello Forever, devant son compatriote Ben Maher, sur Madame X, et l'Irlandais Denis Lynch, avec son fidèle All Star. 

Comme le veut désormais la tradition, ils ont été vingt-cinq à 
s'élancer dans ce Grand Prix du Longines Global Champions Tour 
de Londres. Très en forme depuis le début du week-end, l'Allemand Christian Kukuk ouvre le bal sur un parcours parfait, qu'il signe avec Colestus, l'excellent étalon auparavant vu sous la selle de son mentor, Ludger Beerbaum. Et si les sans-faute semblent s'enchaîner dans un premier temps, quelques grands noms vont finalement trébucher, à l'instar de l'Italien Alberto Zorzi, qui renverse une barre associé à Cornetto K. Gagnante du Grand Prix d'Estoril, l'Israélienne Danielle Goldstein rentre cette fois-ci avec deux fautes à son compteur, toujours en selle sur sa Lizziemary. Ca ne passe pas non plus pour Kevin Staut, qui met une barre à terre avec Ayade de Septon*HDC. Le couple vainqueur du Longines Global Champions Tour de Paris, Julien
Epaillard et Usual Suspect d'Auge, signe aujourd'hui l'un des scores les plus lourds de ce Grand Prix, sans signer de catastrophe puisqu'il rentre avec un total de douze points. Le Belge Niels Bruynseels non plus ne signe pas sa plus grande oeuvre, puisqu'il écope de neuf points sur sa bonne Cas de Liberté. John Whitaker, lui, ne s'offre pas son plus bel anniversaire puisqu'il essuie une lourde chute à domicile avec Cassini's Chaplin.
Ils ont finalement été onze à se qualifier pour le barrage. Logiquement premier à prendre le départ, Christian Kukuk signe le double sans-faute, établissant du même coup le premier temps de référence (42"84). Mais Harrie Smolders relance directement les hostilités en signant lui aussi un parcours parfait. En selle sur Emerald, le Néerlandais prend ainsi la tête (39"48). A sa poursuite, le Suisse Martin Fuchs ne parvient pas à aller aussi vite avec Clooney 51 (40"31). Le Néerlandais Maikel van der Vleuten est quant à lui l'un des rares à fauter au barrage, mettant une barre à terre avec VDL Groep Verdi. Avec Chilli Willi, le Belge Nicola Philippaerts signe un parcours parfait mais n'est pas plus rapide que Harrie Smolders (40"70). C'est finalement l'Irlandais Denis Lynch qui va relancer la compétition grâce à un parcours bouclé en 39"35 sur All Star 5. Son compatriote Bertram Allen met inhabituellement deux barres à terre avec son bon Hector van d'Abdijhoeve, se mettant directement hors-course. L'Italien Lorenzo de Luca ne sera pas assez rapide pour faire trembler Denis Lynch, malgré la belle forme d'Armitages Boy (40"95). Même chose pour Pénélope Leprevost et Vagabond de la Pomme (41"48). Il faudra attendre l'avant-dernier barragiste, Scott Brash, pour mettre le feu au Royal Hospital de Chelsea. Aux rênes de Hello Forever, le local rentre avec près d'une seconde d'avance sur l'Irlandais (38''62). Dernier au départ, Ben Maher ne parvient pas à barrer la route de la victoire à son compatriote mais s'adjuge une belle deuxième place avec MTF Madame X (38"68). Ce sera donc un triomphe britannique pour ce grand retour du Longines Global Champions Tour à Londres.

À lire également...

Réagissez