Première pour Bucci et Casallo Z à Estoril

Piergiorgio Bucci & Casallo Z
Crédit : GCT

Samedi 09 juillet - 20h57 | Marc Verrier

Première pour Bucci et Casallo Z à Estoril

Piergiorgio Bucci et Casallo Z remportent leur premier Grand Prix cinq étoiles à Cascais-Estoril. Une semaine après Casall à Paris, c'est cette fois un de ses fils qui s'impose dans le Global Champions Tour.

Contrairement à la plupart des autres Grands Prix du Global Champions Tour, qui regroupent souvent quarante partants, il n'y avait que trente-trois engagés au départ de cette étape de Cascais-Estoril.
Treize d'entre eux réussissaient le sans-faute sur le tour initial, tandis que les Français perdaient quasiment toute chance de victoire avec quatre points pour les trois tricolores.

Kevin Staut fautait en milieu de triple avec sa nouvelle recrue Aran, qui a cependant montré des choses très prometteuses et repartira en deuxième manche. Après une faute sur le numéro un, Julien Epaillard et Quatrin de la Roque*LM bouclaient le parcours de façon remarquable et qui plus est très vite, puisque leur chronomètre allait leur permettre de se classer quatorzième et premier des couples à quatre points. 
Pour Roger-Yves Bost et Sunshine du Phare, c'est l'antépénultième obstacle qui sera fatal, d'autant plus que leur chrono (le plus lent des quatre points) les place en vingt-quatrième position et les prive de seconde manche.
 

Sept doubles sans-faute

En deuxième manche, Kevin et Aran rajoutent une faute à leur score pour la douzième place finale. Pour Julien et Quatrin, ce sera deux barres supplémentaires et la seizième place finale.

Premier des couples sans-faute à prendre le départ de la deuxième manche, Michael Whitaker avait connu une péripétie sur le premier tour, puisque le soubassement de l'avant-dernier obstacle est tombé alors qu'il l'abordait. Après une volte et la reconstruction de l'obstacle, le flegmatique Britannique finissait comme si de rien n'était et bouclait son tour sans pénalité, ce qu'il fera également dans la deuxième manche. 
Il sera imité par Piergiorgio Bucci/Casallo Z, Marco Kutscher/SIEC Carsten, Edwina Tops-Alexander/Lintea Tesquila, Abdullah Al Sharbatly/Tobalio, Bertram Allen/Hector van d'Abdijhoeve et Nicola Philippaerts/H&M Legend of Love, pour un barrage à sept qui s'annonçait palpitant.

Après Casall, son fils !

Michael Whitaker et Cassionato, ouvreurs du barrage, perdaient toute chance dès le numéro deux, d'autant que leur chronomètre était lent. Pour Abdullah Al Sharbatly, c'est le numéro cinq qui chutait, même si Tobalio a fait tout ce qu'il pouvait pour ne pas toucher. 
L'Italien Piergiorgio Bucci a serré les virages avec Casallo Z réalisant le premier triple sans-faute et le meilleur chronomètre, tandis que Marco Kutscher et SIEC Carsten fautaient sur l'avant-dernier. 
Edwina Tops-Alexander demanda le maximum à Lintea Tequila, mais tournait moins bien que l'Italien, ce qui la laissait à une seconde, mais juste devant Bertram Allen, qui a joué la victoire mais a été handicapé par les défenses et les ruades d'Hector. Ce sera la deuxième place pour la femme de l'organisateur du GCT, Edwina prenant également la tête du circuit.

Dernier à prendre le départ, Nicola Philippaerts voyait s'écrouler la sortie du double alors qu'il la franchissait sans toucher. Cet obstacle renversé par le vent ne lui sera pas comptabilisé, contrairement à l'avant-dernier, qui était lui bien touché par H&M Legend of Love. Dommage car ils étaient dans un chrono quasi similaire à celui du vainqueur.

Après Casall la semaine dernière à Paris, c'est cette fois un de ses fils, Casallo Z, qui s'impose dans une étape du Global Champions Tour. Enchanté de son cheval, qui remporte son premier cinq étoiles, Piergiorgio Bucci louait la qualité des produits de Casall : "La semaine dernière, Rolf-Göran Bengtsson me disait que son étalon le rendait heureux. Je lui ai répondu qu'il rendait également heureux beaucoup de cavaliers qui avaient la chance de monter un de ses produits."

Résultats complets, CLIQUER ICI

À lire également...

Réagissez

  • zonzon - le 10/07

    casello a remporté l'étape d'hambourg...casallo z remporte celle d'estoril... et casall lui même remporte paris ! une lignée exceptionnelle !! casall est une vraie légende !